Sign@l - Qu'y a-t-il de mal dans la corruption (en démocratie) ? : Une approche contractualiste

Contenu de l'article

Titre

Qu'y a-t-il de mal dans la corruption (en démocratie) ? : Une approche contractualiste

Auteur Victor Mardellat
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 69, no 2, mars 2019
Page 89-110
Mots-clés (matière)corruption démocratie éthique participation politique pouvoir politique régime politique vie politique
Mots-clés (géographie)France
Résumé Les approches contemporaines de la corruption politique ont donné congé à la théorie morale pour concevoir la corruption comme un mal proprement politique. L'analyse institutionnelle condamne la corruption comme une atteinte portée à nos institutions, rendues incapables de réaliser leurs fonctions essentielles, et l'analyse relationnelle dénonce l'injustice relationnelle dont sont coupables les agents publics corrompus. Nous commentons tour à tour ces deux approches et proposons de les compléter avec une analyse contractualiste : d'après celle-ci, la corruption politique est moralement injustifiable, en un sens analogue à la manipulation et à la rupture de promesse, car elle consiste en une violation des attentes que les agents publics nous ont conduits à former à propos de la manière dont ils doivent exercer leurs fonctions.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais WHAT'S WRONG WITH CORRUPTION (IN DEMOCRACIES) ? A CONTRACTUALIST APPROACH. Contemporary approaches to political corruption have largely dispatched with moral theories, instead conceiving of corruption as an ill of a strictly political nature. Institutional analysis condemns it for its attack on our institutions, which are left unable to perform their primary functions, whereas relational analysis denounces the relational injustice of which corrupt public officials are guilty. I shall examine these two approaches, supplementing them with a contractualist perspective, according to which political corruption is morally unjustifiable for the same reasons that manipulation and promise-breaking are. In other words, political corruption consists in the violation of the expectations public officials have led us to develop regarding how they intend to exercise the power associated with their office.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_692_0089 (accès réservé)