Sign@l - Langages et pratiques du tirage au sort dans la vie publique des communes médiévales italiennes (XIIIe-XIVe siècles)

Contenu de l'article

Titre

Langages et pratiques du tirage au sort dans la vie publique des communes médiévales italiennes (XIIIe-XIVe siècles)

Auteur Lorenzo Tanzini
Mir@bel Revue Participations
Numéro Hors série, 2019 Tirage au sort et démocratie
Rubrique/Thématique
II. Le monde médiéval et le monde moderne
Page 195-213
Résumé L'article porte sur la phénoménologie du tirage au sort dans les pratiques politiques des villes italiennes pendant la période « classique » de l'histoire urbaine du Moyen Âge. Dans ce contexte, le hasard n'est pas souvent utilisé en tant que tel, mais tout au contraire entre dans une composition complexe avec d'autres moyens de désignation, tels que le choix indirect ou la cooptation ; l'emploi de chaque moyen se justifie en relation avec le moment politique, les changements de régime, les différents offices. Il s'agit donc de décoder les références documentaires pour comprendre le rôle effectif du tirage au sort et son arrière-plan idéologique, jusqu'au moment où, au cours du XIVe siècle, le fonctionnement des systèmes électoraux dans la plupart des villes se fixe dans la forme de rotation des postes parmi les couches « qualifiées » de la société urbaine.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais This paper focuses on the use of sortition within the political practices of the Italian city states during the central period of the late medieval blossoming. In such a context, sortition is not usually employed as such, but is rather one of the institutional tools of electoral designation, including cooptation, indirect choice, etc., with the use of the different systems depending on the political situation, the political aims, and the different offices involved. The aim of the paper is consequently to analyze the witnesses of the sources that relate to the real function of sortition in terms of its practical uses and ideological framework, and in particular to understand how, during the fourteenth century, the electoral system of most cities created a kind of turnover of officers within the circle of qualified citizens.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PARTI_HS01_0195