Sign@l - De la démocratie délibérative à la démocratie radicale ? Tirage au sort et politique au XXIe siècle

Contenu de l'article

Titre

De la démocratie délibérative à la démocratie radicale ? Tirage au sort et politique au XXIe siècle

Auteur Yves Sintomer, Marc Saint-Upéry
Mir@bel Revue Participations
Numéro no 23, 2019/1 Dossier : Le tirage au sort au XXIe siècle
Page 33-59
Résumé Cet article soutient quatre thèses principales. La première est que ces dernières décennies, deux vagues d'innovations démocratiques basées sur le tirage au sort doivent être distinguées, s'appuyant sur des dispositifs concrets partiellement différents, incarnant des dynamiques sociales variées et dotés d'horizons démocratiques distincts. Le second argument est que la logique de la première vague d'innovations démocratiques reposant sur des mini-publics choisis au hasard se distingue notablement de la dynamique du tirage au sort politique à Athènes, car elle tend vers une dynamique de démocratie délibérative plutôt qu'une dynamique de démocratie radicale. À l'inverse, les processus de tirage au sort qui ont émergé durant la deuxième vague sont plus proches de l'esprit des traditions démocratiques radicales athéniennes. Le troisième argument est normatif : ces processus de sélection aléatoire avec pouvoir décisionnel sont plus prometteurs d'une véritable démocratisation de la démocratie. Enfin, le dernier argument soutient que tout projet de législatif tiré au sort doit s'inspirer de ces considérations au moment de défendre une perspective normativement convaincante et politiquement réaliste.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From deliberative to radical democracy ? Sortition and politics in the twenty-first century
The paper puts forward four arguments. The first is that over the last few decades, two waves of democratic innovation based upon sortition can be differentiated, based on partly different concrete devices, embodying different social dynamics and pointing toward different kinds of democracy. The second argument is that the rationale of the first wave, based on randomly selected mini-publics, largely differs from the dynamic of political sortition in Athens, as it points toward deliberative democracy rather than radical democracy. Conversely, empowered sortition processes that have emerged during the second wave better capture the spirit of radical Athenian democratic traditions. The third argument is normative: these empowered sortition processes are more promising for a real democratization of democracy. The final argument is that any proposal of a legislature by lot must rely on this lesson when trying to defend a normatively convincing and politically realistic perspective.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PARTI_023_0033 (accès réservé)