Sign@l - La première Convention constitutionnelle irlandaise (2013-2014) : un dispositif délibératif à forte légitimité ?

Contenu de l'article

Titre

La première Convention constitutionnelle irlandaise (2013-2014) : un dispositif délibératif à forte légitimité ?

Auteur Jane Suiter, David M. Farrell, Clodagh Harris, Eoin O'Malley, Xavier Blandin
Mir@bel Revue Participations
Numéro no 23, 2019/1 Dossier : Le tirage au sort au XXIe siècle
Page 123-146
Résumé Cet article analyse le fonctionnement de la première Convention constitutionnelle irlandaise qui s'est tenue en 2013. On avait argumenté que recourir à une approche délibérative pour réformer la Constitution serait utile afin d'impliquer les citoyens dans les décisions tout en renforçant une légitimité démocratique affaiblie et en reconfigurant potentiellement la pratique démocratique. La Convention conduit à un référendum pour reconnaître l'égalité du droit au mariage (pour les personnes de même sexe) et l'Irlande devint le premier pays du monde à instituer ce droit par un vote populaire. Cet article examine toutes les facettes de la Convention à travers la grille d'analyse de la légitimité d'input, de throughput et d'output. Nos résultats montrent que deux des points qui furent initialement critiqués, la composition de la Convention et son mandat, se sont révélés innovants et ont contribué à sa légitimité sur de multiples dimensions.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The first Irish Constitutional Convention: A case of “high legitimacy”?
This paper examines the working of the first Irish Constitutional Convention held in 2013. It was argued that using a deliberative approach to reform the Constitution would be valuable as it would directly involve citizens in decisions of constitutional reform, thereby enhancing diminished democratic legitimacy and potentially re-configuring democratic practice. The Convention led to a referendum to recognize marriage equality, with Ireland becoming the first country to institute such equality by popular vote. This paper examines all facets of the Convention, deploying a framework of input, throughput, and output legitimacy. We find that it is in two of the areas that were initially a strong source of criticism—its composition and remit—that the Convention has been truly innovative in ways that have contributed to its legitimacy across multiple dimensions.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PARTI_023_0123 (accès réservé)