Contenu de l'article

Titre Parcours de socialisation politique d'ingénieurs au travail : Schème technoscientifique, carrière professionnelle et conjugalité
Auteur Ivan Sainsaulieu, Muriel Surdez, Éric Zufferey
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 69, no 3, juin 2019
Rubrique / Thématique
Articles
Page 439-459
Annexes Schémas
Mots-clés (matière)activité professionnelle idéologie ingénierie opinion publique sociologie du travail sociologie politique vote
Mots-clés (géographie)France
Résumé Se penchant sur la manière dont le travail impacte les rapports ordinaires au politique d'un petit groupe d'ingénieurs en nanotechnologies, l'article propose une articulation des moments clés de leur socialisation politique et contribue par là à l'analyse des logiques de production des opinions politiques des membres de catégories moyennes supérieures, exerçant une profession technique. Dans un premier temps, si les ingénieurs interrogés sont d'abord socialisés politiquement dans leur famille (le plus souvent à droite), ils prennent leur distance avec cet héritage du fait de l'acquisition au cours de leur apprentissage professionnel d'un schème technoscientifique d'appréhension du politique. Ensuite, leur carrière professionnelle prend soit un cours collectif, axé sur le maintien d'une professionnalité technique, soit un cours plus individuel et tourné vers des objectifs plutôt managériaux, ces deux types de trajectoires infléchissant vers la gauche ou la droite leur lecture du politique. Cette orientation est encore infirmée ou confirmée ultérieurement, selon la configuration et l'évolution de l'entourage social interpersonnel, particulièrement de ses composantes professionnelles ou extra-professionnelles. Ainsi la conjugalité et les amis peuvent faire contrepoids ou aller dans le sens de la socialisation politique au travail.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais THE POLITICAL SOCIALIZATION OF ENGINGEERS AT WORK. TECHNOSCIENTIFIC WORLDVIEWS, PROFESSIONAL CAREERS AND FAMILY LIFE. This paper examines how work has impacted the political opinions of a small group of nano-technology engineers. It analyses how political worldviews are developed by members of the upper-middle classes, in this case technological professionals, and focuses on the linkages established at key moments of their process of political socialization. While the engineers interviewed expressed first being socialized to politics in their families (which were mostly right-wing leaning), they then distanced themselves from this heritage by acquiring a « technoscientific » worldview during their professional training which gradually influenced their understanding of politics. The careers of technological professionals can then take either a collective or individualistic turn, whether they orient themselves towards greater technical professionalism or aim for more managerial goals. These two career paths may subsequently nudge the political leanings of engineers to the left or to the right. Such orientations may be further confirmed or on the contrary challenged by the configuration and evolution of interpersonal networks, particularly on account of their professional or extra-professional components. Thus family life and friends can counterbalance or reinforce the political socialization that takes place at work.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_693_0439 (accès réservé)