Sign@l - La troisième personne du pluriel (indicatif présent) autour de Metz : une révolution paradigmatique

Contenu de l'article

Titre

La troisième personne du pluriel (indicatif présent) autour de Metz : une révolution paradigmatique

Auteur Marc Duval
Mir@bel Revue Langages
Numéro no 215, septembre 2019 Français, dialectes galloromans et di(a)glossie
Page 57-72
Résumé La troisième personne du pluriel (P6) de l'indicatif présent fait l'objet d'un traitement particulier dans les variétés galloromanes de la région de Metz : contrairement aux autres dialectes lorrains, les dialectes de cette zone ne marquent pas P6 par un suffixe vocalique, ce qui a pour conséquence que la troisième personne du pluriel est soit homonyme des personnes du singulier, soit marquée par une base spécifique du pluriel. Cette situation étant précisément celle que connaît le français moderne (cf. ils aim-[ent] versus nous aim-ons, elles finiss-[ent] versus nous finiss-ons), nous supposons une influence du standard sur les variétés dialectales autour de Metz, où cette ville joue depuis longtemps un rôle de pivot dans la propagation à la fois du standard et du dialecte.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The third person plural (P6) indicative present is given a specific treatment in Gallo-Romance varieties in the Metz region : unlike other Lorraine dialects, dialects of this area do not display a vocalic suffix for P6, which implies either that the third person plural is homonymous with the singular, or that it is marked by a particular plural base. Since this situation is exactly the same one as in Modern French (see ils aim-[ent] vs. nous aim-ons, elles finiss-[ent] vs. nous finiss-ons), it will be argued that the Standard has influenced dialectal varieties around Metz, a city that has long played a pivotal role in conveying both Standard and dialectal forms in the region.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=LANG_215_0057 (accès réservé)