Sign@l - On the move in times of war and exile: Engagement, continuities, and caesura in the paths taken by Syrian activists in Lebanon

Contenu de l'article

Titre

On the move in times of war and exile: Engagement, continuities, and caesura in the paths taken by Syrian activists in Lebanon

Auteur Marie-Noëlle Abiyaghi, Miriam Younes
Mir@bel Revue Revue internationale de politique comparée
Numéro vol. 25, no 1, 2018 Dossier : Liban, Syrie. Circulations et réactivations des réseaux militants en guerre (2011-2018)
Page 21-37
Résumé Depuis le déclenchement des soulèvements populaires en Syrie en 2011, des militants syriens ont tenté de descendre dans les rues et de dénoncer le régime baathiste. Sous l'effet de la répression, un nombre de manifestants pacifistes prennent les armes, ou rejoignent des groupes islamistes radicaux. Beaucoup d'entre eux quittent la Syrie pour s'installer dans des pays voisins, dont le Liban, et organisent des formes de résistance plus invisibles, apportant de l'aide aux personnes déplacées en Syrie ou aux réfugiés au Liban. Cet article se concentre sur la carrière des activistes syriens au Liban et retrace les notions d'engagement, de révolution et de mobilisation ainsi que les réseaux de solidarité et de résistance au sein de ces cercles militants. À travers les récits de vie et les carrières de militants basés au Liban, les recherches portent sur les expériences et pratiques vécues par les militants, leurs débats contradictoires, leurs réseaux de solidarité, leurs stratégies et leur invisibilité dans l'espace public, et les suivent jusqu'à la « fin » de leur engagement au Liban.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Since the outbreak of the uprisings in Syria in 2011, Syrian activists have tried to take the streets and denounce the Baathist regime. After peaceful demonstrations were met with violence, many of these early demonstrators took up arms or joined radical Islamic groups. Many others left Syria for neighboring countries, among them Lebanon, and organized more invisible forms of resistance, by providing relief to the displaced within Syria, or refugees in Lebanon. This paper focuses on the “activist careers” (à la Howard Becker) of Syrian activists in Lebanon, retracing notions of commitment, revolution, and mobilization, as well as networks of solidarity, defiance, and resistance within these circles. Through the life stories and activist careers of individuals based in Lebanon, this research focuses on the lived experiences and practices of activists, their contradictory debates, their solidarity networks, their opportunistic strategies, and their invisibility in the public space, following them until the “end” of their activism in Lebanon.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RIPC_251_0021 (accès réservé)