Sign@l - De la révolution au travail humanitaire. Reconversions de militants syriens exilés au Liban

Contenu de l'article

Titre

De la révolution au travail humanitaire. Reconversions de militants syriens exilés au Liban

Auteur Léo Fourn
Mir@bel Revue Revue internationale de politique comparée
Numéro vol. 25, no 1, 2018 Dossier : Liban, Syrie. Circulations et réactivations des réseaux militants en guerre (2011-2018)
Page 63-81
Résumé Cet article examine les modulations, continuités et discontinuités du militantisme dans un contexte de guerre et d'exil. Le cas étudié est celui du passage d'un engagement contestataire au travail humanitaire, à partir de l'analyse de parcours de militants syriens réfugiés au Liban. Après avoir quitté la Syrie où ils ont participé au soulèvement contre le régime, une partie de ces militants se sont engagés au Liban dans l'action humanitaire auprès des réfugiés les plus démunis. Il s'agit de questionner la façon dont le contexte d'exil infléchit les parcours militants en question, en analysant l'émergence d'une nouvelle offre d'engagement. Ce passage au travail humanitaire se caractérise alors par un processus de professionnalisation de l'engagement. Une approche compréhensive nous invite à considérer la manière dont ces acteurs donnent du sens à la modulation de leur engagement, comme continuité de la défense d'une « cause syrienne », désormais caractérisée par une mise en retrait de la dimension contestataire au profit d'un discours humanitaire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From revolution to humanitarian work. Conversions of Syrian activists exiled in Lebanon
This article investigates the modulations, continuities, and discontinuities of activism in a context of war and exile. The case examined is the transition from dissident activism to humanitarian work, based on the study of trajectories of Syrian activists exiled in Lebanon. After they left Syria, where they participated in the uprising against the regime, in Lebanon some of these activists engaged in humanitarian action in order to help the most destitute refugees. The aim of this study is to question the way that context influences the trajectories of these activists, by analyzing the emergence of a new activism offer. This transition is thus characterized by a professionalization of activism. An interpretive sociological approach invites us to consider the way these actors give meaning to the modulation of their activism, as a continuity of their commitment for a “Syrian cause,” from now on characterized by a withdrawal of the dissident dimension in favor of a humanitarian discourse.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RIPC_251_0063 (accès réservé)