Sign@l - ‘Violence bends but does not break': narratives of activism and militancy in post-2011 Syria

Contenu de l'article

Titre

‘Violence bends but does not break': narratives of activism and militancy in post-2011 Syria

Auteur Lorenzo Trombetta
Mir@bel Revue Revue internationale de politique comparée
Numéro vol. 25, no 1, 2018 Dossier : Liban, Syrie. Circulations et réactivations des réseaux militants en guerre (2011-2018)
Page 129-145
Résumé Cet article analyse le parcours des militants syriens qui ont abandonné la lutte armée au profit de l'engagement militant pacifique ainsi que le parcours de certains d'entre eux qui ont quitté des mouvements non-violents pour prendre les armes en Syrie. Dans un contexte toujours plus fragmenté, cette contribution explore le rôle de la violence dans ses différentes significations, en tant que vecteur crucial dans le changement des comportements et des récits des plusieurs militants syriens. Cette recherche est basée sur l'élaboration de trois « types idéaux » de militantisme reconstruits à partir de 14 récits et témoignages recueillis en Syrie, au Liban et dans le sud de la Turquie entre 2012 et 2017. Ces récits proviennent de personnalités syriennes, opérant dans des zones géographiques différentes, sous différents contrôles politiques et militaires, tels que le gouvernement syrien et ses alliés, divers acteurs armés de l'opposition non étatique et l'Organisation de l'État islamique à l'époque.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais With this contribution, I aim to reconstruct the path of Syrian militants who have abandoned the armed struggle to join groups of civil activists, as well as the reverse path of the emerging civil society activists who have left the non-violent movement to take up arms. The case studies all take place within the Syrian context. In an increasingly fragmented environment, it is interesting to explore the role of violence, in its various meanings, as a crucial driver of the change of behaviors and narratives of many Syrian militants and activists. This research is based on the elaboration of three different “ideal types” of militancy and activism based on fourteen stories and testimonies collected from Syria, Lebanon, and Southern Turkey from 2012 to 2017. The stories come from Syrian individuals operating in geographical areas under different political and military controls, such as the Syrian government and its allies, various non-state opposition armed actors, and the then organization of the Islamic State (IS).
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RIPC_251_0129 (accès réservé)