Contenu de l'article

Titre Les gaullistes : de la France libre à aujourd'hui ?
Auteur Bernard Lachaise
Mir@bel Revue Pouvoirs
Numéro no 174, 2020/3 De Gaulle
Page 97-109
Mots-clés (anthropo)Chirac (Jacques) De Gaulle (Charles) Pompidou (Georges)
Mots-clés (matière)Cinquième République construction européenne deuxième guerre mondiale gaullisme institutions politiques militantisme parti politique politique étrangère Quatrième République résistance vie politique
Mots-clés (géographie)France
Mots-clés (organismes)Rassemblement pour la République - R.P.R. Union pour la majorité - U.M.P.
Résumé Le vocable « gaullistes » – auquel de Gaulle préférait celui de compagnons –, d'abord utilisé pendant la Résistance, désigne, à partir de 1947, principalement mais pas exclusivement les membres des partis engagés dans le combat politique de Charles de Gaulle, dans l'opposition puis au pouvoir. Après sa présidence, les pompidoliens et les chiraquiens se veulent les héritiers du Général, mais de fortes différences séparent gaullistes et néogaullistes. Depuis le début du xxie siècle, les gaullistes ne sont plus identifiables dans la vie politique : si l'image consensuelle du général de Gaulle peut faire croire que tous les Français sont désormais gaullistes, ils sont surtout gaulliens.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais First used during the Resistance, the term “Gaullists”—to which de Gaulle preferred “companions”—has from 1947 mainly, but not exclusively, designated the members of parties engaged in Charles de Gaulle's political fight, first in the opposition and then in power. After his presidency, the partisans of Georges Pompidou and those of Jacques Chirac have presented themselves as the heirs of the General, but sharp differences exist between Gaullists and neo-Gaullists. Since the beginning of the 21st century, it is impossible to identify the Gaullists in the political spectrum. While the consensual image of General de Gaulle may lead to believe that all French people are now Gaullists, the truth is they are rather “Gaullians”.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=POUV_174_0097 (accès réservé)