Sign@l - Clientélisme, courtage et gestion des risques en microfinance. Étude de cas en Inde du Sud

Contenu de l'article

Titre

Clientélisme, courtage et gestion des risques en microfinance. Étude de cas en Inde du Sud

Auteur Isabelle Guérin, Santosh Kumar
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 44, 2007 Risques et microfinance
Rubrique/Thématique
Risques et microfinance
Page 13
Résumé Alors que la question du risque en microfinance a été analysée principalement dans une perspective économique et technique, nos observations en Inde du Sud montrent que les pratiques quotidiennes sont imbriquées dans des relations locales, de nature à la fois sociale et politique. Loin de se limiter à des relations marchandes, réduites à des transactions financières isolées de considérations personnelles, les relations entre emprunteurs et ONGs de microfinance sont basées sur des relations de clientélisme et de courtage, construites socialement grâce au rôle actif de courtiers de terrain qui jouent simultanément un rôle d'intermédiaire, de médiateur, d'interface et d'ajustement. Comme dans toute relation de type patron/client, ces relations se caractérisent par la diversité des biens et services échangés, qu'ils soient de nature économique, sociale, morale ou politique : soutien, protection, loyauté sont au cœur de la relation. Elles sont aussi caractérisées par une réciprocité de type hiérarchique, mais cette asymétrie n'empêche pas des formes de résistances et de protestation de la part des clients.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Populism, brokerage and risk management in microfinance. Case study in Southern India The question of risk in microfinance has been analysed mainly from an economic and technical viewpoint. However, the Authors' observations in Southern India embracing other aspects have shown that everyday practices are interwoven in local relations, both social and political. Far from being restricted to commercial relations, reduced to financial transactions isolated from personal considerations, the relationships between borrowers and microfinance NGOs are based on relations of populism and brokerage. Such liaisons are socially constructed by the active role of brokers in the field who play a role simultaneously of intermediary, mediator, interface and adjustment. As in any manager/client type of relationship, these relations are characterized by the diversity of the goods and services exchanged, whether they be of economic, social, moral or political significance : support, protection, loyalty are at the heart of the relationship. They are also characterized by a reciprocity. However, this is of a hierarchical type and the resulting asymmetry in the relationship holds in check any form of resistance and protest on the part of the clients.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_044_0013