Sign@l - Microfinance, risques et économie solidaire : éclairages boliviens

Contenu de l'article

Titre

Microfinance, risques et économie solidaire : éclairages boliviens

Auteur Isabelle Hillenkamp
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 44, 2007 Risques et microfinance
Rubrique/Thématique
Risques et microfinance
Page 91
Résumé Quelle est la capacité des institutions de microfinance à atténuer les risques auxquels font face leurs clients ? Cette question amène à s'interroger sur les structures et dynamiques productrices de vulnérabilité dans une société donnée, et sur la manière dont la microfinance, comme technique et pratique financière, vient s'y articuler. Le cas de la Bolivie fait apparaître un décalage entre une détermination structurelle des vulnérabilités et leur traitement individuel par la microfinance. Cette dernière s'éloigne ainsi d'initiatives existantes misant sur l'action collective et l'associativité entre petits producteurs et tend au contraire à accentuer la fragmentation du tissu entrepreneurial. De la sorte, elle ne contribue pas de manière optimale à l'atténuation des risques de ses clients. Ce constat soulève finalement la question de l'ancrage politique de la microfinance et de ses frontières avec un modèle d'économie solidaire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Some Bolivian light on microfinance, risks and solidarity-based economy What ability have micro-finance institutions in terms of reducing the risks their clients are faced with ? This question prompts examination of the structures and dynamics that produce vulnerability in a given society, and of the manner in which microfinance, as a financial technique and practice, might have connections with it. The case of Bolivia highlights a discrepancy between a structural determination of vulnerabilities and the way they are dealt with individually by microfinance. The microfinance system is thus moving away from existing initiatives that rely on collective action and associative relations between small-scale producers and conversely is tending to accentuate fragmentation of the entrepreneurial fabric. In this way, it is not helping to diminish the risks of its clients. This observation raises the question of the political base on which microfinance is founded and of where its boundaries with a solidarity-based economy lie.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_044_0091