Contenu du sommaire : L'Iran par-delà la République islamique

Revue Multitudes Mir@bel
Numéro no 83, été 2021
Titre du numéro L'Iran par-delà la République islamique
Texte intégral en ligne Accès réservé
  • Icônes - Ruedi Baur, Odyssée Khorsandian p. 1-215 accès réservé
  • À chaud

  • Icônes

  • Majeure - L'Iran par-delà la République islamique

    • L'Iran par-delà la République islamique - Behrang Pourhosseini, Gaëtane Lamarche-Vadel p. 66-68 accès libre
    • L'Iran et sa (mal) représentation - Behrang Pourhosseini p. 69-76 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      L'Iran (notamment post-révolutionnaire) souffre deux fois de sa mal-représentation. Non seulement, à l'intérieur des frontières, le décalage entre la diversité sociale et l'État islamique installé depuis la révolution de 79 s'est creusé, mais également, dans sa perception à l'extérieur, cette révolution a réactivé des lectures culturalistes. Nous mobilisons dans cet article le concept de « représentation », qui implique des significations politiques et esthétiques, afin de dessiner un autre tableau des tensions entre la société iranienne et son État. Le blocage de la représentativité démocratique par le gouvernement a conduit la société iranienne, en quête de son image, à se tourner vers des modalités de plus en plus esthétiques. Ces sensibilités influencent le paysage politique, de même que les représentations esthétiques sont toujours susceptibles de prendre un sens politique. C'est à ce conflit des images dans le contexte iranien que nous nous intéressons.
      Iran (especially post-revolutionary Iran) suffers twice from its misrepresentation. Not only has the gap widened within its borders between social diversity and the Islamic Republic installed since the revolution of 1979. In its perception outside, this revolution has also reactivated culturalist readings. In this article, we mobilize the concept of “representation”, in its political and aesthetic meanings, in order to draw another picture of the tensions between Iranian society and its State. The government's blockage of democratic representation has led Iranian society, in search of its image, to turn to increasingly aesthetic modalities. These sensibilities influence the political landscape, just as aesthetic representations are always susceptible to receive and carry political meaning. It is this conflict of images in the Iranian context that we are interested in.
    • Intégration et isolement : Les deux faces de la révolution iranienne - Morad Farhadpour, Christophe Degoutin p. 77-83 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      La révolution iranienne de 1979 et ses conséquences devraient être analysées à l'aide des concepts « d'intégration » (dans le système capitaliste mondial) et d'« isolement » (par rapport au nouvel ordre mondial). Ces deux concepts permettent de mieux comprendre les dimensions à la fois générales et particulières de cet événement. L'« intégration » met l'accent sur la nature capitaliste générale partagée par tous les pays dits du « tiers-monde » ou « périphériques », tandis que l'« isolement », considéré ici comme un moment de cette « intégration », permet d'analyser les caractéristiques réelles et concrètes qui distinguent l'Iran des autres pays de la région. Une fois analysés ces concepts dans la période postrévolutionnaire en Iran, nous nous intéresserons plus particulièrement au rôle des « populations urbaines pauvres » dans l'instauration de la République islamique mais aussi au changement de position ces dernières années, qui les a conduites à se manifester massivement contre le régime et ses politiques.
      The Iranian revolution of 1979 and its consequences should be analyzed using the concepts of “integration” (into the world capitalist system) and “isolation” (from the new world order). These two concepts allow us to better understand both the general and particular dimensions of this event. “Integration” emphasizes the general capitalist nature shared by all the so-called “Third World” or “peripheral” countries, while “isolation”, considered here as a moment of this “integration”, allows us to analyze the real and concrete characteristics that distinguish Iran from the other countries in the region. After analyzing these concepts in the post-revolutionary period in Iran, we focus on the role of the “urban poor” in the establishment of the Islamic Republic, but also on their change of position in recent years, which has led to massive demonstrations against the regime and its policies.
    • La milice révolutionnaire Bassidj dans les quartiers défavorisés : Un paradoxe politique - Ahmad Moradi, Nathalie Plouchard-Engel p. 86-93 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Alors que les membres du Bassidj ont pour mission de persuader les pauvres de rester fidèles à la révolution et au régime, ils se joignent à eux pour critiquer sévèrement l'État qui ne tient pas ses promesses révolutionnaires de justice et d'égalité. L'exploration de ces dilemmes et de ces contradictions nous permet de comprendre la nature « contestée » de la loyauté envers le régime dans la République islamique, ainsi que la vie litigieuse de la politique révolutionnaire du Bassidj dans les quartiers pauvres, dans un contexte d'inégalités flagrantes, d'économie en chute libre et de rébellion des pauvres.
      While members of the Basij are committed to pursue their mission of persuading the poor to remain loyal to the Revolution and the regime, they join the poor in harshly criticizing the state for failing to deliver on its revolutionary promises of justice and equality. Exploring these dilemmas and contradictions allows us to understand the “contested” nature of loyalty to the regime in the Islamic Republic, and the contentious life of the Basij's revolutionary politics in poor neighbourhoods, amid glaring inequalities, free falling economy and rebellious underclasses.
    • En Iran, le souterrain chemine à la surface - Chahla Chafiq p. 96-102 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      En Iran, sous la République islamique, les libertés des individus et des groupes sont fortement restreintes. Toute parole publique, manière d'agir ou action qui sortirait du cadre et des commandements de l'idéologie d'État fondée sur l'islamisme est susceptible d'être sanctionnée. Pourtant, depuis plus de 40 ans, la société civile est témoin de surgissements et resurgissements de dires et d'agirs interdits. En se penchant sur des exemples significatifs de ces multiples formes de résistances, la réflexion porte sur leurs motivations et sur leurs impacts dans la vie individuelle et collective.
      In Iran, under the Islamic Republic, the liberties of individuals and groups are severely restricted. Any public speech, gesture or action that transgresses the framework and commands of the State ideology based on Islamism is likely to be sanctioned. However, for more than 40 years, civil society has witnessed the emergence and resurgence of forbidden words and actions. By looking at significant examples of these multiple forms of resistance, the reflection focuses on their motivations and their impact on individual and collective life.
    • Femmes iraniennes en lutte : Le cauchemar du régime islamique - Parvin Ardalan, Thierry Baudouin p. 103-109 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      L'article décrit la pluralité des mouvements de la contestation féministe qui exigent la transformation des structures sociales en Iran. Tout en passant en revue les origines du mouvement féministe en Iran, avant et après la révolution, l'auteur – qui est l'une des fondatrices du mouvement Un million de signatures (2005-2012) – étudie la campagne qui visait à changer les lois discriminatoires en Iran. Elle analyse de manière critique la configuration organisationnelle et les méthodes utilisées par les féministes dans le contexte sociopolitique de l'époque. Au cours de la dernière décennie, des mouvements aux multiples facettes et des soulèvements à plusieurs voix se sont multipliés malgré la dure répression.
      The article describes the plurality of feminist protest movements that demand the transformation of social structures in Iran. While reviewing the origins of the feminist movement before and after the revolution, the author — who is one of the founders of the One Million Signatures movement (2005-2012) — examines the campaign to change discriminatory laws and critically looks at the organizational configuration and methods used by feminist activists in the socio-political context of the time. Over the past decade, multifaceted movements and multi-voiced uprisings have flourished despite harsh repression.
    • Clivages ethniques au sein du mouvement protestataire iranien : À l'encontre du mythe « Une nation, Un État » - Somayeh Rostampour p. 112-119 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Soumises à une politique discriminatoire privilégiant le centre, les minorités ethniques en Iran sont depuis longtemps ciblées par la répression étatique, ce qui provoque des mouvements de rébellion. Le soulèvement de 2019 a révélé une nouvelle facette de la violence de l'État contre les minorités dans des périphéries du pays où le développement économique a été délibérément freiné par le régime. Ces affrontements témoignent d'une crise de citoyenneté dans le pays qui mérite une attention particulière.
      Subjected to a discriminatory policy that favours the center, ethnic minorities in Iran have long been targeted by State repression. This has triggered movements of rebellion. The 2019 uprising has revealed a new dimension of State violence against minorities in the peripheries of the country where economic development has been deliberately stunted by the regime. These clashes point to a crisis of citizenship that deserves close attention.
    • Révolte et ivresse - Gaëtane Lamarche-Vadel p. 120-127 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Les Iraniens et Iraniennes ont développé une intelligence pratique du contournement des interdits. Une séparation ancienne du privé et du public (andaruni/biruni) s'est transformée en un jeu subtil avec les valeurs, les modes de vie, les arts permis/prohibés. Illicites et présents partout mais à l'écart, la musique, les chants, les voix sont à la fois particulièrement prisés et contrôlés. Saisissant ce sujet, des cinéastes et des musiciens traitent de la censure et produisent en même temps ce qui est illicite : la musique à travers des concerts, auditions, répétitions. Des chansons réfèrent à des poèmes soufis prônant l'ivresse et la révolte.
      Iranian men and women have developed a practical intelligence in circumventing the forbidden. An ancient separation of private and public (andaruni/biruni) has been transformed into a subtle game with values, lifestyles, and permitted/prohibited arts. Illicit and present everywhere but on the sidelines, music, songs, voices are at the same time particularly prized and controlled. Seizing this subject, filmmakers and musicians deal with censorship and at the same time produce what is illicit : music through concerts, auditions, rehearsals. Songs refer to Sufi poems advocating drunkenness and revolt.
    • La République islamique d'Iran : Entre survie économique et ambitions nucléaires - Clément Therme, Gaëtane Lamarche-Vadel p. 130-140 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      L'auteur analyse la politique intérieure et extérieure de la République islamique d'Iran en phase avec une situation économique et sociale très dégradée et un contexte géopolitique fortement bousculé ces derniers temps. L'élection du nouveau président Joe Biden aux États-Unis, la surenchère de l'Iran sur le programme d'enrichissement de l'uranium, les élections iraniennes prochaines avec une tendance néoconservatrice annoncée, le rapprochement israélo-gulfien obligent à rebattre les cartes. Comment ces phénomènes vont-ils se croiser et dans quel sens ? Apaisement ou au contraire durcissement des positions ? Sur quels alliés l'Iran peut-il compter ? Dans quelle mesure la population iranienne exerce-t-elle une influence sur les orientations gouvernementales du pays à l'extérieur de ses frontières ?
      The author analyzes the internal and external policies of the Islamic Republic of Iran, in line with a seriously deteriorated economic and social situation and a geopolitical context that has been greatly shaken up recently. The election of the new President Joe Biden in the United States, Iran's escalation of its uranium enrichment program, the upcoming Iranian elections with a neo-conservative tendency, and the Israeli-Gulf rapprochement call for a reshuffling of the cards. How will these phenomena intersect and in what direction ? Appeasement or, on the contrary, hardening of positions ? Which allies can Iran hope? To what extent does the Iranian population exert an influence on the country's governmental orientations outside its borders ?
  • Hors-Champ

    • Décoloniser les humanités par l'écologie - Marin Schaffner p. 146-153 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Depuis les pensées de l'écologie que peut-on entendre par le terme « humanités » ? Si une révolution théorique et pratique permettant d'opérer par-delà sciences naturelles et sciences humaines est en cours, on insiste encore trop rarement sur les enjeux décoloniaux qui sont constitutifs de ces conceptions écologiques. Produisant des savoirs situés en vue de lutter contre les destructions, les pensées de l'écologie semblent éclairer d'une lumière nouvelle les façons radicalement différentes qu'Homo sapiens a d'habiter la Terre.
      What should be understood under the term “Humanities”? While the separation between the “natural sciences” and the “social sciences” is being increasingly questioned (theoretically and practically), not enough attention is paid to the decolonizing potential of ecological studies. By generating situated forms of knowledge in a common fight against the destructions of our natural and social environments, ecological thoughts and practices can shed a new light on the radically different manners Homo Sapiens can inhabit the Earth.
    • La réislamisation de la société bengladeshi - Monique Selim p. 156-162 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      L'histoire politique du Bangladesh, complexe et contradictoire, démonte tous les fantasmes entretenus aujourd'hui sur l'islam, érigé en ennemi global prenant la suite du défunt communisme. Le pays est devenu indépendant en 1971 après une guerre de libération meurtrière qui a vu sa population musulmane s'affronter au Pakistan, créé par l'ex-colonisateur anglais de l'Inde comme nation musulmane. Son gouvernement s'affirme d'abord laïc avant de décréter l'islam religion d'État et d'entamer une profonde réislamisation de la société. Aujourd'hui cette dictature militaire islamique avec à sa tête la Ligue Awami, l'ancien parti indépendantiste, a liquidé régulièrement toutes ses oppositions politiques au nom de la lutte anti-terroriste mondiale.
      The political history of Bangladesh, complex and contradictory, dismantles all the fantasies held today about Islam, erected as a global enemy taking over from defunct communism. The country became independent in 1971 after a deadly liberation war that saw its Muslim population clash from Pakistan, created by the British ex-colonizer of India as a Muslim nation. Its government claimed to be secular before promoting Islam as the State religion and initiating a deep re-Islamization of society. Today this Islamic military dictatorship headed by the Awami League, the former independence party, has regularly liquidated all its political oppositions in the name of the global anti-terrorist fight.
    • Actualité de l'opéraïsme italien - Yann Moulier Boutang p. 163-172 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Comment réévaluer, cinquante ans plus tard, quelques-unes des principales percées et des angles morts du mouvement opéraïste italien ? À partir d'analyses théoriques pimentées d'anecdotes, cet article aide à comprendre les continuités et les infléchissements qui ont conduit de l'activisme des années 1970 à la publication de l'œuvre multivolume de Michael Hardt et Toni Negri dans les années 2000, et jusqu'aux positions actuelles de la revue Multitudes.
      How can one reassess, with 50 years of hindsight, some of the most significant advances and blindspots of the Italian Operaist movement? With theoretical analyses and a few anecdotes, this article retraces the evolutions that have led from the activism of the 1970s, to the multi-volume books published by Michael Hardt and Toni Negri in the 2000s, and all the way to the current positions defended by the journal Multitudes.
  • Mineure - Lieux passants

    • Lieux communs urbains - Manola Antonioli, Florian Bulou Fezard p. 179-182 accès réservé
    • Folie partagée aux Grands Voisins - Sihem Habchi, Marine Mazel p. 183-187 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      L'article relate la prise en charge de la vulnérabilité et de la « folie » des résidents du site des Grands Voisins, tout particulièrement à travers les activités d'accompagnement que les associations Aurore et Yes We Camp ont proposées pour le projet d'insertion « Les Comptoirs du projet Food », qui a réuni des cuisiniers professionnels et non professionnels autour d'une expérience de cuisine partagée.
      The article relates the handling of the vulnerability and “madness” of the residents of the Grands Voisins site, particularly through the support activities that the associations Aurore and Yes We Camp proposed for the integration project “Les Comptoirs du projet Food”, which brought together professional and non-professional cooks around a shared cooking experience.
    • Déférence métropolitaine : La trans-hospitalité du métro - Alain Milon p. 190-196 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Le philosophe Alain Milon propose ici une réflexion sur les notions de « déférence » et de « trans-hospitalité métropolitaine » dans les lieux par définition hospitaliers de la ville (hôpitaux, hospices, hôtels ou pensions), et analyse tout particulièrement les formes qu'elles prennent dans les pratiques quotidiennes associées aux transports en commun urbains et notamment, le métro parisien.
      The philosopher Alain Milon here proposes a reflection on the notions of “deference” and “metropolitan trans-hospitality” in places that are by definition hospitable in the city (hospitals, hospices, hotels or boarding houses) and analyses, in particular, the forms they take in the daily practices associated with urban public transport and in particular, the Paris metro.
    • Utopies réalisables : Les collectifs en ville - Manola Antonioli, Étienne Delprat p. 197-205 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Les auteurs présentent les pratiques des collectifs d'architectes, designers, artistes et citoyens qui occupent le devant de la scène depuis la fin des années 1990 dans les espaces urbains, en formulant l'hypothèse qu'ils s'inspirent (de façon plus ou moins consciente et explicite) des écrits et des expérimentations menées par les représentants de la mouvance architecturale dite « radicale » qui les a précédés dans les années 1970. Dans cette perspective, ils analysent en particulier l'héritage de la notion d'« utopie réalisable » développée par l'architecte Yona Friedman.
      The authors present the practices of the collectives of architects, designers, artists and citizens who have taken centre stage in urban spaces since the end of the 1990s, formulating the hypothesis that they are inspired (more or less consciously and explicitly) by the writings and experiments carried out by the representatives of the so-called “radical” architectural movement that preceded them in the 1970s. In this perspective, they analyse in particular the legacy of the notion of “feasible utopia” developed by the architect Yona Friedman.
    • La politisation des tiers-lieux - Antoine Burret p. 208-214 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Les « tiers-lieux » ont été à l'origine définis comme des lieux de sociabilité, là où on se réunit pour la joie d'être ensemble. Les entreprises mondialisées (grandes marques commerciales, constructeurs automobiles, promoteurs immobiliers et même… musées) ont récupéré le concept dans leurs stratégies marketing : il devient une opportunité commerciale. Ces firmes offrent des lieux permettant de réinventer l'expérience des consommateurs en leur donnant un sentiment de communauté, sous couvert de valeurs d'inclusion. Les tiers-lieux connaissent un devenir-marchandise. Mais, l'urgence provoquée par la pandémie de la Covid-19 a révélé des solidarités qui ne pouvaient se construire ailleurs que dans des tiers-lieux. Ils ont constitué le laboratoire de réseaux d'entraide, de chaînes téléphoniques d'attention, de distribution alimentaire, de fabrication artisanale de matériel médical. Ils connaissent une réappropriation et un devenir-politique.
      “Third places” (like fablabs) were originally defined as places of sociability, where people meet for the joy of being together. Globalized corporations (big commercial brands, car manufacturers, real estate developers and even… museums) have absorbed the concept in their marketing strategy to exploit it as a commercial opportunity. These firms offer places to reinvent consumer experience by providing a sense of community, under the guise of inclusive values. Third places are being commodified. However, the emergency caused by the Covid-19 pandemic revealed solidarities that could only be weaved in third places. They have been the laboratory for mutual aid networks, telephone attention chains, food distribution, and the artisanal manufacture of medical equipment. They are re-appropriated through a process of re-politization.