Contenu du sommaire : Smart Cities : vers de nouvelles organisations ?

Revue Management des technologies organisationnelles Mir@bel
Numéro no 11, 2020
Titre du numéro Smart Cities : vers de nouvelles organisations ?
Texte intégral en ligne Accès réservé
  • Éditorial - p. 7-13 accès libre
  • I. Émergence et transformation des métiers dans la smart city

    • Quel métier pour le régisseur de musées à l'aune des nouvelles technologies ? : L'émergence d'un nouveau professionnel de la Smart City culturelle - Delphine Maurant, Isabelle Bories-Azeau, Agnès Mazars-Chapelon p. 19-30 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Les outils technologiques ont impacté les organisations artistiques et culturelles et leurs métiers. Le mouvement de professionnalisation des régisseurs de collections de musées dans les années 2000 a croisé l'essor du numérique et ses capacités inédites de stockage, traitement et transmission d'informations.Notre enquête exploratoire porte sur l'apport des technologies de gestion des collections publiques dans la professionnalisation du métier de régisseur. Après avoir exposé le contexte de leur exercice dans les musées et les principaux enjeux de la fonction de régisseur, nous poserons trois questions : quelle est la valeur ajoutée des technologies organisationnelles dans la conservation et la diffusion des œuvres d'art ? Quels outils sont utilisés et comment participent-ils de la professionnalisation des régisseurs ? Quelles nouvelles connaissances professionnelles suscitent-elles ?
      Technology tools have had a major impact on artistic and cultural organizations and their jobs. The professionalization of museum collection registrars in the 2000s met with the rise of digital technologies and their unprecedented capacity for storage, processing and transmitting information and knowledge. My research focuses on the contribution of collection management technologies to the professionalization of museums registrars. After presenting the context of their work in museums and the main issues of their role, I will address three questions : 1/ What is the added value of organizational technologies in the conservation and dissemination of works of art ? 2/ How do these tools contribute to the professionalization of the registrars ? 3/ What new professional knowledge do they generate ?
    • Smart Cities et parcours de soins : Projet de laboratoire de proximité City Labs - Anne Souêtre, Damien Gruson p. 33-39 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      L'urbanisation croissante implique de nombreux enjeux en termes de santé, tant du point de vue de l'état de santé des habitants, que de l'organisation des soins, et du parcours de soins des patients, notamment atteints de maladies chroniques. Le concept de Smart City permet d'envisager ces problématiques, en procurant un cadre théorique et de nouvelles approches organisationnelles, structurelles comme technologiques.Le projet de City-Labs, développé depuis 2016, vise à améliorer la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques, en facilitant leur accès aux tests de laboratoire et en permettant une transmission rapide des résultats aux médecins traitants, en établissant un suivi dynamique des patients par l'implication des différents acteurs de terrain. Il est ici proposé un examen de ce projet et de sa mise en œuvre au travers du concept de Smart City.
      Growing urbanization raises numerous issues in terms of health, both regarding health status and healthcare organization, as well as health pathways, especially for patients suffering from chronic diseases. The concept of Smart City enables to tackle these issues through a theoretical framework and new organizational approaches, structural as technological.The City-Labs project, launched in 2016, aims at improving the care of patients suffering from chronic diseases, easing their access to diagnostic tests and enabling a swift transmission of lab results to treating physicians, dynamically following up on patients by involving field stakeholders. We propose here to analyze this project and its implementation through the concept of Smart City.
    • Évolution de l'office numérique de tourisme : une étude de cas dans la région PACA - Arnaud Maes p. 41-60 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Le développement des réseaux numériques et services associés pose de fait la question de l'évolution des offices de tourisme et des problématiques de traitement de l'information touristique. Cette étude permet de mieux comprendre les enjeux numériques d'aujourd'hui et de demain pour les offices de tourisme. L'étude identifie les points forts mais aussi les axes de travail sur lesquels les destinations de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) doivent porter leurs efforts pour tendre vers un office de tourisme du futur. Pour répondre, nous posons trois questions : Quel est l'état des pratiques autour du numérique dans les offices du tourisme ? Quelles sont les pistes d'améliorations possibles ? Quels sont les axes de travail que les offices doivent privilégier afin de tendre vers un office de tourisme du futur ?
      The development of digital networks and associated services raises the question of the evolution of tourist offices and the problems of processing tourist information. This study provides a better understanding of the digital issues of today and tomorrow for tourist offices. The study identifies the strong points but also the lines of work on which destinations in the Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) region must focus their efforts to move towards a tourist office of the future. We'll focus on three questions : What is the state of practices around digital technology in tourist offices ? What are the possible areas for improvement ? What are the lines of work that tourist offices must prioritise in order to move towards a tourist office of the future ?
    • Vers une réingenierie des entreprises africaines de services : Cas d'un hôtel au Cameroun - Jules Roger Feudjo, Martial Kadji, Franck Talom p. 63-73 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Cet article relate et analyse la mise en place d'un progiciel de gestion intégré au sein d'une entreprise africaine de services. Par le biais des observations et des entrevues réalisées, les différentes phases d'implémentation ont été décrites. Les résultats issus de notre étude montrent qu'en plus de la résistance au changement, principale difficulté relative à ces types de projets, l'absence d'un cahier de charge et d'un manuel d'utilisation servant à faciliter la conduite du changement peut éventuellement endommager la qualité du projet.
      This article reports and analizes the implementation of an Enterprise Resources Planning withing an African service company. Through observations and interviews, the various implementation phases have been described. The results of our study show that in addition to the resistance to change, the main difficulty related to these type of projects, the absence of spécifications and user manual to facilitate the conduct of the change may damage the quality of project.
    • Green Buildings and Smart Cities - Ghaleb Faour, Oliver Fenianos, Carla Khater, Sylvie Gerbaix, Johnny Fenianos p. 75-86 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Dans la quête globale vers la “durabilité”, les villes tendent vers les “Smart Cities” ou à défaut vers des initiatives et éparses portant sur les constructions “vertes” ou des eco-quartiers. Cet article vise à savoir dans quelle mesure les Normes vertes de construction peuvent contribuer à la création d'un noyau, vers des villes intelligentes dans une ville dont le système socio-politique est particulièrement complexe tel que Beyrouth (Liban).
      In the overall quest Towards sustainability, cities aim to adopt the “Smart City approach” gold Implement private and scattered initiatives ranging from green buildings to environmentally friendly neighborhood. We wonder to what extent the Green Rating Systems can contribuer to the establishment of a nucleus Towards Smart Cities in a complex socio-political city Such As Beirut (Lebanon).
  • II. La Smart City entendue comme un nouveau territoire

    • De la Smart City aux fab/lab-scapes : Les tiers lieux et les nouvelles organisations de l'espace urbain - Antonella Tufano p. 89-104 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Dans de nombreux textes, les tiers lieux semblent une sorte d'anti-Smart City. Ils deviennent les lieux où « l'alternative » est possible : occupant souvent des édifices destinés à disparaître ou être transformés, ou se glissant dans les espaces existants pour en réinventer les fonctions, ils regroupent dans l'imaginaire les différentes formes de lab. Comment font-ils résistance à une hétérogénéisation de la sociabilité et une homogénéisation sociale ? Ont-ils un lien avec le territoire ? Trois aspects se tressent et cette brève esquisse permettra d'observer les points de changement (ou le tournant) qui s'imposent dans cette nouvelle fabrique urbaine : le premier implique la mutation institutionnelle des acteurs pour intégrer les activités citoyennes (policy labs) ; le second porte sur les communautés qui travaillent et, surtout, fabriquent dans les labs/innovation lab/fab lab ; le troisième revient vers les tiers lieux pour comprendre quelle notion de culture urbaine pourrait en faire les leviers de fabrication d'un paysage urbain démocratique (et intelligent).
      In many texts, third places seem to be a kind of anti-smart city. They become the places where “the alternative” is possible : often occupying buildings destined to disappear or be transformed, or slipping into existing spaces to reinvent their functions, they bring together in the imagination the different forms of labs. How do they resist a heterogeneisation of sociability and social homogenisation ? Do they have a link with the territory ? Three aspects are intertwined and this brief sketch will enable us to observe the points of change (or turning points) that are necessary : the first involves the institutional mutation of the actors to integrate these citizen activities (policy labs) ; the second concerns the communities working in labs/innovation labs/fab labs ; the third goes back to third places to understand the emerging urban culture of these places and the characteristics that would allow the birth of an intelligent urban landscape.
    • Du bassin de vie à la Smart City : Smart City, entre intelligence technologique et vivacité humaine - Igor Crevits, Cécile Hemery p. 107-117 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Le principe de Smart City s'est d'abord constitué sur l'idée d'un usage de la technologie dans le domaine urbain. Elle a ensuite évolué vers le développement de la vivacité du capital humain, des vases communicants se créant par la stimulation du développement de l'un par l'autre. Il se présente de plus en plus d'opportunités de développement conjoint. Ce phénomène, bien connu dans les domaines industriels et du management des organisations, se retrouve dans le secteur public de la gestion territoriale. Dans le secteur des organisations, l'importance du système d'information est largement reconnue. Il s'agit du chainon manquant qui permettra à la Smart City de réellement produire les développements attendus. Deux cas d'études dans le domaine de la santé et de la cohésion sociale intercommunale illustrent le propos. Ces cas mettent également en évidence la nécessité, plus que dans le domaine du management des organisations, de disposer d'une information très fine sur les capacités d'action de chaque individu. Les technologies mobiles le permettent. Le système d'information doit alors inclure ces dispositifs. Il en va de même pour l'algorithmique du traitement de la donnée, la finesse et l'individualisation ayant pour conséquence une explosion de la quantité de données.
      Smart City was initially based on the idea of using technology in the urban field. It then evolved towards the development of the vivacity of human capital, communicating vessels being created by stimulating the development of one by the other. There are more and more opportunities for joint development. This phenomenon, which is well known in the industrial and organizational management fields, can be found in the public sector of territorial management. In the organisations sector, the importance of the information system is widely recognised. It is the missing link that will enable the Smart City to really produce the expected developments. Two case studies in the field of health and intermunicipal social cohesion illustrate the point. These cases also highlight the need, more than in the field of organisational management, to have very detailed information on each individual's capacity for action. Mobile technologies make this possible. The information system must therefore include these devices. The same is true for the algorithmic processing of data, the fineness and individualisation resulting in an explosion of the quantity of data.
    • La ville intelligente : D'une approche basée sur la technologie à une approche centrée sur les citoyens ? - Kamila Ghidouche Aït-Yahia, Gilles N'Goala p. 119-137 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Cette recherche vise à comprendre la ville intelligente selon les représentations que s'en font les acteurs et décideurs qui la conçoivent et la mettent en œuvre concrètement. Le cas du projet « Alger Smart City » est illustré à travers une étude qualitative menée auprès d'experts et d'acteurs du projet. Les résultats préliminaires montrent : 1) La prédominance de la technologie sur les usages des citoyens dans la conception de la ville intelligente ; 2) L'accent donné à la résolution des problèmes du quotidien (congestion automobile par exemple) sur les objectifs de durabilité et de soutenabilité à long terme ; 3) Une place donnée au citoyen comme un bénéficiaire potentiel du projet de ville intelligente mais jamais comme un partenaire véritable dans sa conception et mise en œuvre ; 4) Une forme de minimisation des risques de fracture numérique et sociale engendrés par la « mise en technologies » de la ville dans un pays émergent. Des recherches futures auprès des usagers de la ville pourront souligner les contradictions et dysfonctionnements dans le management de ces projets et pourront appeler à de nouveaux processus de co-création de valeur.
      This research aims at understanding smart city from the perspective of actors and decision-makers who elaborate and implement those projects. The case of “Alger Smart City” is illustrated throughout a qualitative study conducted among its experts and actors. The preliminary results are : 1) The technology-dominant logic disconnected from citizens' usages in smart city design ; 2) the resolution of everyday local problems (traffic jam for instance) is of greater importance than long-term durability and sustainability objectives ; 3) the role of recipients given to citizens - instead of partners – in smart city design ; 4) an underestimation of the risks of numeric fraction and social dislocation engendered by technology dissemination in an emerging country. Additional studies among city's users may demonstrate contradictions and dysfunctions in the management of smart cities' project and appeal for new value co-creation processes.
    • Le développement des Smart Cities : quels enjeux pour les entreprises ? - Franck Debos p. 139-154 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Il s'agira ici de déterminer les principaux enjeux et attentes des entreprises françaises vis-à-vis des Smart Cities et ce, indépendamment de leur secteur d'activité ou leur taille. Nous nous pencherons en parallèle sur l'évolution et la mise en perspective de ces mêmes entreprises lorsque celles-ci ont intégré l'écosystème d'une Smart City. Ces différentes réflexions permettront de définir la valeur de leur impact au niveau de la mutation d'une ville « traditionnelle » en une Smart City.
      It will be here to determine the main issues and expectations of French companies vis-à-vis smart cities and regardless of their sector of activity or size.We will look in parallel at the evolution and perspective of these same companies when they have integrated the ecosystem of a smart city. These different reflections will make it possible to define the value of their impact at the level of the transformation of a “traditional” city into a smart city.