Sign@l - L'espace électoral des grandes villes françaises : Votes et structures sociales intra-urbaines lors du scrutin présidentiel de 2017

Contenu de l'article

Titre

L'espace électoral des grandes villes françaises : Votes et structures sociales intra-urbaines lors du scrutin présidentiel de 2017

Auteur Jean Rivière
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 67, no 6, novembre 2017 Élections françaises 2017 (1)
Rubrique/Thématique
Élections françaises 2017 (1)
Page 1041-1065
Annexes Cartes, Entretien, Graphiques, Tableaux
Mots-clés (matière)banlieue catégorie sociale centre ville élections présidentielles sociologie politique ville vote
Mots-clés (géographie)France
Résumé Dans la tradition de la géographie électorale quantitative, cet article analyse les dynamiques électorales du scrutin présidentiel français de 2017, en travaillant à l'échelle des bureaux de vote des villes de plus de 100 000 habitants (soit environ 5 000 bureaux localisés dans une trentaine de villes). Il s'attache à comprendre les transformations de l'espace électoral en croisant les résultats du scrutin de 2017 avec ceux enregistrés en 2012, d'une part, et à établir l'intensité des relations statistiques entre comportements électoraux et structures sociales localisées, d'autre part. Il propose ensuite une typologie socio-électorale des bureaux de vote et insiste enfin sur la variabilité spatiale des relations établies entre votes et structures sociales.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Following the quantitative geography tradition, this paper analyzes the electoral dynamics of the 2017 French presidential election, using the polling-district level in French cities with more than 100,000 inhabitants (around 5,000 polling-districts in thirty-five cities). Using ecological correlations, this paper tries to understand the electoral space transformations between the 2012 and 2017, and the relationship between the electoral behaviors and the intra-urban social structures. A typology by ascending hierarchical classification is proposed, bringing to the fore seven kinds of electoral configurations related with different social contexts. The last part of the paper underlines the spatial variability of the statistical relations established between votes and social structures.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_676_1041 (accès réservé)