Sign@l - L'adieu aux armes : la politique des réfugiés irakiens et son impact sécuritaire sur la région

Contenu de l'article

Titre

L'adieu aux armes : la politique des réfugiés irakiens et son impact sécuritaire sur la région

Auteur Reinoud LEENDERS
Mir@bel Revue Maghreb-Machrek
Numéro no 198, hiver 2008-2009 L'Islam en Syrie. Les réfugiés irakiens
Rubrique/Thématique
Varia
Page 93
Mots-clés (matière)action humanitaire conflit armé démographie droit d'asile exode guerre du Golfe réfugié sécurité terrorisme
Mots-clés (géographie)Etats Unis Irak
Résumé Une notion, développée et employée par les experts et professionnels de l'humanitaire, est celle de « réfugié combattant ». Surtout depuis la fin de la Guerre froide, nous dit-on, les réfugiés ont développé d'une manière croissante et alarmante des inclinations violentes qui, lorsque l'occasion se présente de s'organiser et de se mobiliser, se transforment en menace contre la sécurité de leurs pays hôtes, en causant de violents conflits « débordant » et entraînant des régions entières dans l'abîme. Vue à travers le prisme de la littérature sur les réfugiés combattants, la crise actuelle des réfugiés irakiens – causée par l'invasion américaine de l'Irak en 2003 puis exacerbée par la dégradation des conditions consécutive à l'attentat contre la mosquée Askari de Samara en février 2006 – semble le candidat idéal pour devenir une menace pour la stabilité régionale.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais A Farewell to Arms : The Politics of the Iraqi Refugee Crisis And Its Security Impact on the Region
One key notion developed and used by refugee experts and aid professionals is that of the ‘refugee warrior'. Especially since the end of the Cold War, we are told, refugees have increasingly and alarmingly developed violent inclinations and, when given the chance to organize and mobilize, turned into security threats to their host countries, thereby causing violent conflicts to “spill over” and drawing entire regions into the abyss. When viewed through the conceptual lens of the thriving literature on refugee warriors, the current Iraqi refugee crisis– triggered by the US invasion of Iraq in 2003 and exacerbated since security conditions there collapsed after the bombing of the al-Askari mosque in Samara in February 2006 – appears to be an ideal candidate for developing into exactly such a region-wide threat to stability.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=MACHR_198_0091 (accès réservé)