Sign@l - Les institutions politiques en danger

Contenu de l'article

Titre

Les institutions politiques en danger

Auteur Mendras Marie
Mir@bel Revue Pouvoirs
Numéro no 112, 2005/1 La Russie de Poutine
Page 9-22
Mots-clés (matière)chef de l'Etat démocratie élection institutions politiques libertés publiques parlement politique économique réforme relations gouvernement-parlement
Mots-clés (anthropo)Poutine (Vladimir)
Mots-clés (géographie)Russie Tchétchénie
Résumé Le recul des libertés et du suffrage universel direct, le contrôle de l'information et des médias, la régression dans le fonctionnement de toutes les institutions publiques, l'exacerbation de la violence sont des réalités trop évidentes et préoccupantes pour continuer à décliner les paradigmes de la transition à la russe. Le Kremlin concentre peu à peu l'essentiel du pouvoir dans l'exécutif, joue, dangereusement, du terrorisme international pour prendre des mesures sécuritaires et autoritaires, reprend le contrôle des richesses pétrolières, rejette le fédéralisme, mais se désintéresse de l'organisation de l'État et de ses structures. Vladimir Poutine s'isole dans un régime hyper-présidentialiste ; sur le plus long terme, la faiblesse de sa stratégie est qu'elle est pensée comme une contre-attaque et une prise accrue de contrôle, et non comme une restructuration de l'État et des modes de gouvernement.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The limits imposed to civil liberties and universal suffrage, the control of information and the media, the poor performance of public institutions, the increase of violence are such evident and preoccupying realities that they make it difficult to continue discussing the paradigms of a transition à la russe. The Kremlin has been gradually concentrating power in the executive, it has dangerously used the issue of international terrorism to introduce authoritarian security measures, it has taken back the control of oil revenue, rejected federalism and shown no interest in the organization of the State and its structures. Vladimir Putin has been isolating himself in a presidential regime but, in the long run, the weakness of his strategy comes from the fact that it is conceived as a counter-attack and a concentration of power rather than as a process of restructuring of the state and its modes of governance.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=POUV_112_0009