Sign@l - Géorgie 2004. Des roses et des épines

Contenu de l'article

Titre

Géorgie 2004. Des roses et des épines

Auteur Serrano Silvia, Kahn Michèle
Mir@bel Revue Le Courrier des Pays de l'Est
Numéro no 1047, janvier-février 2005 La Russie et les autres pays de la CEI en 2004
Page 120-136
Annexes Bibliographie, Chronologie, Tableaux
Mots-clés (matière)corruption média opposition politique politique étrangère pouvoir politique président privatisation réforme relations économiques situation économique situation politique situation sociale
Mots-clés (géographie)France Géorgie
Résumé Le 4 janvier 2004, Mikhaïl Saakachvili voyait le choix de la rue de novembre 2003 confirmé brillamment dans les urnes. Sa coalition remportait ensuite largement les élections législatives du 28 mars. Le but principal du nouveau Président étant le renforcement de l'Etat, il s'est lancé dans des réformes tous azimuts (armée, administration, police, système éducatif) et a entrepris une lutte spectaculaire contre la corruption. Par contre, les succès de ses entreprises visant à faire rentrer dans le giron géorgien les sécessionnistes rebelles n'ont été que mitigés : victoire en Adjarie, échec en Ossétie du Sud, statu quo en Abkhazie. Les relations de la Géorgie avec l'Occident sont au beau fixe, que ce soit avec l'Union européenne, qui l'a intégrée dans sa politique de nouveau voisinage, avec l'Otan ou avec les Etats-Unis. Mais parallèlement, elle a un grand besoin des investissements russes, et la nomination comme ministre de l'Economie d'un oligarque russe d'origine géorgienne est censée favoriser l'afflux de ceux-ci. La croissance est au rendez-vous, notamment grâce à l'avancement de la construction de l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC), le FMI a repris ses financements interrompus en 2003, les exportations sont gonflées par le niveau élevé des prix des métaux et les recettes budgétaires sont en progression, en partie grâce à la lutte anti-corruption. Quant à la population, elle attend toujours l'amélioration de son niveau de vie.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Georgia Roses and Thorns On January 4th 2004, Mikhail Saakashvili received a brilliant confirmation through the ballot box of the November 2003 voice from the street. His coalition swept the legislative elections of March 28th. As the primary goal of the new president was to strengthen the State, he undertook wide-ranging reforms (army, administration, policy, education system) and entered into a spectacular war on corruption. On the other hand, his endeavors to bring secessionist rebels back into the bosom of Georgia were somewhat mitigated : victory in Adjaria, failure in South Ossetia, status quo in Abkhazia. Georgia's relations with the West are quite satisfactory, whether it be with the European Union which has integrated it into its new neighbor policy, or with NATO and the United States. She also has a large need for Russian investments and the nomination of a Russian oligarch of Georgian origin as Finance Minister is expected to increase them. Growth has satisfactorily met expectations, in particular through the advancement of the Baku-Tbilissi-Ceyhan pipeline (BTC) and the IMF resumed financing interrupted in 2003, exports have been inflated by high metals prices and budgetary income is increasing, partially due to the fight against corruption. The population, however, is still awaiting an improvement in the standard of living.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=CPE_051_0120