Sign@l - Lituanie 2003-2004 . Imperturbable en dépit du scandale au sommet de l'Etat

Contenu de l'article

Titre

Lituanie 2003-2004 . Imperturbable en dépit du scandale au sommet de l'Etat

Auteur Bertrand Géraldine
Mir@bel Revue Le Courrier des Pays de l'Est
Numéro no 1044, juillet-août 2004 Europe centrale et orientale 2003-2004
Page 115-130
Annexes Bibliographie, Chronologie, Tableaux
Mots-clés (matière)commerce extérieur élections européennes emploi gouvernement politique étrangère président privatisation production relations bilatérales résultats électoraux scandale situation économique vie politique
Mots-clés (géographie)France Lituanie
Résumé Rétrospectivement, les Lituaniens considéreront certainement comme les deux événements majeurs de la période 2003-2004 l'adhésion de leur pays à l'Union européenne et à l'Otan, même si «l'affaire Paksas» a davantage occupé le devant de la scène politique intérieure. En effet, après une longue procédure, le Président lituanien était destitué le 6 avril 2004, pour violation de la Constitution et divulgation d'informations portant atteinte à la sécurité de l'Etat. C'est le vétéran de la politique lituanienne, Valdas Adamkus, soutenu par la droite, qui était alors élu à une faible majorité. Les élections européennes étant couplées avec l'élection présidentielle, les Lituaniens se sont davantage déplacés que dans la moyenne des pays européens, avec un taux de participation de 48,38 %. La nouvelle formation d'opposition, de gauche, le Parti du Travail, avec 30 % des voix, a remporté 5 des 13 sièges à pourvoir. Le nouveau Président a affirmé la continuité de la politique étrangère et présenté un projet ambitieux visant à faire de Vilnius la capitale d'une grande région englobant l'Europe du Nord et baltique. La Lituanie a réalisé en 2003 le plus fort taux de croissance du continent européen (9 %), tirée par la consommation. La déflation a atteint - 1,2 %, grâce au renforcement de l'euro (auquel le litas est arrimé depuis février 2002) face au dollar. Mais le principal handicap du pays réside dans le déficit de sa balance commerciale.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Lithuania Unshakable despite a Scandal at the Head of State The Lithuanians will look back to their country's membership in the European Union and NATO as the two major events of 2003-2004, even if the «Paksas Affair» took precedence on the domestic political scene. After a long trial, the Lithuanian president was effectively impeached on April 6,2004 for having violated the Constitution and divulging information jeopardizing state security. The rightwing favored veteran of Lithuanian politics, Valdas Adamkus, was elected with a narrow majority. As the European elections took place with the Presidential election, on the average more Lithuanians voted than European countries, with a 48.38 % turnout. The new opposition leftist labor party took 5 out of 13 seats with 30 % of the vote. The new President affirmed the continuity of foreign policy and presented an ambitious project to make Vilnius the capital of a large region encompassing northern Europe and the Baltic. Lithuania registered the highest growth rate in Europe (9 %) in 2003, pushed up by consumption. Deflation was at - 1.2 % due to a stronger Euro (to which the litas has been linked since February 2002), against the dollar. The country's main macroeconomic handicap remains its trading deficit.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=CPE_044_0115