Sign@l - Je est un autre, nous est un même. Culture populaire, identités et politique à propos du carnaval de Trinidad

Contenu de l'article

Titre

Je est un autre, nous est un même. Culture populaire, identités et politique à propos du carnaval de Trinidad

Auteur Denis-Constant Martin
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro 42e année, n°5, 1992
Rubrique/Thématique
Des identités en politique (II)
Page 747-764
Mots-clés (matière)communauté fête identité culturelle minorité participation politique science politique
Mots-clés (géographie)Trinité-et-Tobago
Résumé Le Carnaval de Port of Spain constitue le centre de gravité de la culture de Trinidad et Tobago, le moment où toutes les communautés de l'île partagent et créent ensemble des langages et des codes qui composent une culture commune à tous. Pour cette raison, ce carnaval est un terrain priviligié pour l'étude de la constitution et des fonctions de la culture populaire entendue non pas au sens étroit de culture du « peuple » mais, plus globalement, comme un système de significations cohérent et intégrateur produit par l'interaction de tous les membres d'une société, système dont l'émergence n'entraîne pas la disparition automatique des groupes d'appartenance. Au surplus, la culture populaire ainsi entendue fournit des modèles qui permettent au citoyen d'interpréter les relations de pouvoir et leur organisation, qui conditionnent les exigences qu'ils ont à l'égard des gouvernants aussi bien que du système politique dans son ensemble. La culture populaire aide donc le citoyen à se situer et, éventuellement, à agir en politique ; elle circonscrit une des arènes les plus importantes de la négociation identitaire ; elle fournit aussi les instruments les plus subtils de la perception, de la communication et de la mobilisation politiques.
Source : Éditeur (via Persée)
Résumé anglais I is another, we is a same. Popular culture, identities and politics in the Trinidad carnival The Port of Spain carnival constitutes the center of gravity of the Trinidad and Tobago culture, the moment when all the communities of the island share and create together the languages and codes that compose the culture common to everybody. For that reason, the carnival is a privileged field for a study of the constitution and functions of popular culture, understood not in the strict sense of folk culture, but more globally as a coherent and integrating System of meanings produced by the interaction of all the members of a given society, a System whose emergence does not bring about the automatic disappearance of the reference groups. Popular culture thus understood provides models which enable citizens to interpret power relations and their organization, which condition their demands vis-à-vis the rulers as well as the political System as a whole. Popular culture thus helps the citizens to locale themselves and then act in politics. It circumscribes one of the most important arenas of identity negotiation. It also provides the subtlest instruments of political perception, communication and mobilization.
Source : Éditeur (via Persée)
Article en ligne http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1992_num_42_5_404340