Sign@l - Argumenter et négocier dans deux Assemblées constituantes

Contenu de l'article

Titre

Argumenter et négocier dans deux Assemblées constituantes

Auteur Jon Elster
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro 44e année, n°2, 1994
Rubrique/Thématique
Écrire une constitution
Page 187-256
Mots-clés (matière)comportement politique constitution débat histoire science politique
Mots-clés (géographie)Etats Unis France
Mots-clés (anthropo)Habermas (Jürgen)
Résumé Une analyse de deux Assemblées constituantes, la Convention Fédérale de Philadelphie (1787) et l'Assemblée Constituante française (de 1789 à 1791), permet de dégager quel­ques principes fondamentaux des débats politiques. S'appuyant à la fois sur Thomas Schelling et Jiirgen Habermas, elle propose une distinction entre l'argumentation et la né­gociation comme modes de résolution des conflits politiques. Elle suggère aussi que des raisonnements stratégiques, aussi bien que des normes sociales, incitent les acteurs politiques à déguiser leurs intérêts personnels derrière des appels à l'intérêt public. Elle essaie, enfin, de tirer les conséquences de tels comportements.
Source : Éditeur (via Persée)
Résumé anglais Arguing and bargaining in two constitutional assemblies An analysis of two constitutional assemblies, the Constitutional Convention at Philadelphia (1787) and the French Constituent Assembly (1789-1791), reveals some basic principles of political debates. Relying on both Thomas Schelling and Jürgen Habermas, the author proposes a distinction between argumentation and negotiation as modes of political conflict resolution. He also suggests that strategie reasoning as well as social norms incite political actors to disguise their personal interests behind calls to public interest. Lastly, consequences of such behavior are discussed.
Source : Éditeur (via Persée)
Article en ligne http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1994_num_44_2_394826