Contenu de l'article

Titre Politiques urbaines et négociations territoriales. Quelle légitimité pour les réseaux de politiques publiques ?
Auteur Jean-Pierre Gaudin
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro 45e année, n°1, 1995
Rubrique / Thématique
Articles
 La ville objet politique, objet de politiques
Page 31-56
Mots-clés (matière)corporatisme négociation politique de la ville science politique vie politique locale
Mots-clés (géographie)France
Résumé Politiques urbaines et négociations territoriales. Quelle légitimité pour les réseaux de politiques publiques ? Jean-Pierre Gaudin. L'évolution des politiques urbaines en France a conduit à multiplier, à côté de relations du type centre/périphérie où les normes d'action sont stabilisées, des configurations polycentriques caractérisées par l'imbrication entre des situations de coopération et de concurrence ainsi que par l'instabilité apparente des logiques d'action. L'analyse de ce processus passe certes par la mise au point de typologies de réseaux qui soient adaptées à l'approche des politiques publiques. Mais elle requiert aussi, par delà de telles caractérisations morphologiques, une réflexion sur le type d'échange et de travail politique qui est également en jeu. Dans les réseaux de politiques contractuelles, on voit en l'occurrence se construire des normes d'action centrées sur la démarche de projet, en même temps que se confortent des formes nouvelles de transactions entre intérêts et d'appartenances territoriales. Cependant, ces arènes de la négociation ne structurent souvent que des mini-représentations catégorielles ou professionnelles et elles engendrent un filtrage des débats fortement commandé par l'offre de contractualisation.
Source : Éditeur (via Persée)
Résumé anglais Urban policies and territorial negotiation what legitimacy for public policy networks ? Jean-Pierre Gaudin. The development of urban policies in France has led, besides periphery I center relations in which norms of action are stable, to the multiplication of polycentric patterns characterized by the intermingling of situations of cooperation and competition as well as by the apparent instability of action logics. The study of this process requires network typologies adapted to public policy analysis. But it also requires, beyond such morphological characterizations, a reflection on the type of exchange and political work that is occurring. In contractual policy networks one can see the construction of norms of action centered on the project approach, while new forms of transactions between interests and territorial affiliations are growing. However, these negotiation arenas only structure categoric or occupational mini-représentations. They engender a filtering of debates strongly determined by the supply of contractualization.
Source : Éditeur (via Persée)
Article en ligne http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1995_num_45_1_403501