Sign@l - Les politiques de l'eau en Europe

Contenu de l'article

Titre

Les politiques de l'eau en Europe

Auteur Bernard Barraqué
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro 45e année, n°3, 1995
Rubrique/Thématique
Articles
 Politiques de l'environnement
Page 420-453
Mots-clés (matière)eau gestion publique politique publique privatisation
Mots-clés (géographie)Europe France
Résumé Les politiques de l'eau en Europe. Bernard Barraqué. L'originalité de la France, avec ses grands groupes oligopolistiques de services urbains, et ses agences de l'eau, organisant la solidarité économique des usagers de la ressource à l'échelle du bassin-versant, est confrontée à l'expérience d'autres pays européens. La distribution d'eau était presque partout une affaire municipale, mais la crise du modèle a fait naître des expériences de privatisation, mais aussi de gestion à une échelle supra-communale, ou de transversalisation des services urbains. Le débat public-privé devient quelque peu obsolète dans la perspective environnementale qui imprègne les services d'eau, mais aussi, évidemment, la gestion de la ressource, et son partage entre des acteurs de plus en plus nombreux et exigeants. Un niveau régional de gestion se développe, dans une structuration en tension entre généralisation de la réglementation et centralisation, et contractualisation entre les usagers à des échelles plus naturelles et locales, et avec des comités constitués de façon néo-corporatiste. La volonté d'allier efficacité et égalité conduit à des structures partout complexes, mais de toutes façons éloignées à la fois du modèle libéral poussant à la privatisation, et de celui de la grande hydraulique centralisatrice.
Source : Éditeur (via Persée)
Résumé anglais Water policies in Europe. Bernard Barraqué. France's originality, with its important oligopolistic groups of urban services and its water agencies which organize the economic solidarity of water resource users in catchment areas, is confronted with the experience of other European countries. Water distribution was almost everywhere a municipal function, but the crisis of the model led to experiments in privatization as well as management at the supra-municipal level, and in transversal urban services. The public/private debate is becoming somewhat obsolete from the environmental perspective which permeates water services as well as the management of the resource and its sharing by increasingly numerous and demanding actors. A regional management level is developping, structured by tension between on the one hand generalization of regulation and centralization and on the other hand contracting among users at more natural and local levels, with committees along neo-corporatist lines. The will to combine efficiency and equality leads everywhere to complex structures, always far from the liberal models pushing for privatization, and also far from large-scale centralizing hydraulics.
Source : Éditeur (via Persée)
Article en ligne http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1995_num_45_3_403539