Sign@l - Mouvements locaux, Etat et modèles du développement dans le conflit des usines de pâte à papier du fleuve Uruguay

Contenu de l'article

Titre

Mouvements locaux, Etat et modèles du développement dans le conflit des usines de pâte à papier du fleuve Uruguay

Auteur Pierre Gautreau et Gabriela Merlinsky
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro No 70, automne 2008 Amérique latine, conflits et environnement
Rubrique/Thématique
Amérique latine, conflits et environnement
Page 61
Annexes Cartes
Mots-clés (géographie)Argentine Uruguay
Mots-clés (matière)conflit environnement gouvernement industrie du papier institutions politiques mouvement social
Mots-clés (organismes)Mercosur
Résumé L'Argentine et l'Uruguay ont entamé depuis bientôt cinq ans un conflit d'une ampleur inédite, relatif à l'installation d'usines de pâte à papier sur la rive droite de leur fleuve frontière, et à leurs effets potentiels sur la santé humaine et l'environnement fluvial. Déclenché par des acteurs locaux puis relayé au niveau gouvernemental, le différend a été porté devant la Cour Internationale de Justice : la partie argentine dénonçant le non-respect de diverses normes et traités par l'Uruguay, la partie uruguayenne dénonçant les barrages permanents établis sur le pont transfrontalier par des habitants de la ville de Gualeguaychú. Ce conflit met en lumière la complexité des mouvements sociaux argentins contemporains, et leur capacité à influencer profondément l'action du gouvernement dans le domaine environnemental. Il démontre également la difficile émergence d'un agenda environnemental commun aux pays du MERCOSUR, notamment dans la définition de normes communes de régulation des méga-investissements agricoles et sylvicoles qui bouleversent actuellement les territoires de la région.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Argentina and Uruguay have been engaged for some five years now in an unprecedented conflict over the setting up of a paper pulp factory on the right bank of their boundary river. The main bones of contention are the likely effects on human health and the river environment. The conflict was originally triggered off by local actors, then spilled over at governmental level, and was finally brought before the International Court of Justice. The Argentineans are denouncing Uruguay's failure to comply with various norms and treaties, while the Uruguayans are denouncing the permanent roadblocks set up on the trans-border bridge by the residents of Gualeguaychú. This conflict highlights the complexity of current Argentinean social movements and testifies to their deep influence on governmental action regarding the environment. It also exposes the difficulty for MERCOSUR countries to articulate a common environmental agenda, especially when it comes to regulating the huge agricultural and silvicultural investments which are currently reshaping the region's territories.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_070_0061 (accès réservé)