Sign@l - Quelques étapes du droit animalier : Pie V, Schoelcher et Clemenceau

Contenu de l'article

Titre

Quelques étapes du droit animalier : Pie V, Schoelcher et Clemenceau

Auteur Hardouin-Fugier Élisabeth
Mir@bel Revue Pouvoirs
Numéro no 131, 2009/4 Les animaux
Page 29-41
Mots-clés (géographie)Allemagne Angleterre Espagne Etats Unis France Monde
Mots-clés (matière)animal corrida criminalité droit animalier droits de l'homme histoire justice nazisme recherche religion sexualité torture violence
Résumé Selon le régime juridique dont dépend l'animal dans la pensée dite occidentale, la bête est considérée soit comme coupable, soit comme objet, soit comme victime. Dans la pratique de la zoophilie sexuelle, on lui assigne successivement chacun de ces rôles. À propos des bullfightings, les anti- esclavagistes anglais obtiennent la première loi, le Martin's Act en 1822, qui fonde le droit animalier national, lentement développé en Europe. Parmi bien des personnages illustres, un pape, un anti-esclavagiste, un dirigeant politique, y apportent leur contribution.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais According to the legal regime applied to animals in the so-called Western system of thought, the animal is considered either as a culprit, an object or a victim. In case of sexual zoophilia it is assigned each of these three roles. The British campaigners against slavery obtained the first law concerning bullfighting, the Martin's Act of 1822, which provided the basis for the national animal law regime slowly extended to Europe. Among many famous figures, a pope, a leading antislavery campaigner and a political leader, contributed to it.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=POUV_131_0029