Sign@l - Equateur : la politique des droits

Contenu de l'article

Titre

Equateur : la politique des droits

Auteur Sylvie Koller
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro No 75, hiver 2009-2010 Politiques migratoires en Amérique latine
Rubrique/Thématique
Politiques migratoires en Amérique latine
Page 61
Annexes Tableaux
Mots-clés (matière)constitution droits civiques émigration Etat gouvernement immigration intégration sociale parti politique politique de l'immigration président
Mots-clés (géographie)Equateur
Résumé L'Équateur se distingue comme nouveau pays d'émigration latino-américain. C'est aussi un pays d'immigration. Depuis l'élection du président Rafael Correa en 2006, le gouvernement jette les bases d'une politique migratoire ambitieuse. Sur le plan des principes, le droit à la mobilité humaine est érigé en droit universel et défendu comme tel sur la scène internationale. Sur le plan politique, les migrants sont invités à rallier la politique de « révolution citoyenne » portée par le parti majoritaire et le président. Les droits civiques et politiques des migrants ont été élargis par la Constitution adoptée en 2008, qui leur donne le droit d'être élus et représentés. Cette volonté de réintégrer symboliquement les migrants dans la nation s'accompagne d'une stratégie de communication développée par le Secrétariat National des Migrants, dont la principale vitrine est une plate-forme virtuelle interactive.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Ecuador has recently stood out in Latin America as a country of emigration. But it is also an immigration country. Since President Rafael Correa came to power in 2006, the government has laid down the groundwork for an ambitious migration policy. At the level of principles, the right to free movement has been elevated to that of fundamental right and defended as such on the international stage. At the political level, migrants are invited to adhere to the Citizens' Revolution, initiated by the majority party and the president. The 2008 Constitution widened the civic and political rights of migrants, giving them the right to be elected and represented. This political will symbolically to see migrants as remaining an integral part of the nation is reinforced by the strategy of communication adopted by the National Migrants' Secretary, whose showcase is an interactive virtual platform.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_075_0061 (accès réservé)