Sign@l - La non-actualité de la guerre

Contenu de l'article

Titre

La non-actualité de la guerre

Auteur Yves Goudineau
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 26, 2003 Sociétés dans la guerre
Rubrique/Thématique
Sociétés dans la guerre
Page 7
Résumé L'irruption des guerres, annoncées de longue date ou soudaines, leur déroulement, l'explication des causes, le compte des forces en présence, leurs conclusions, définitives ou provisoires, font l'objet de déclarations, d'enquêtes, d'analyses médiatisées. Puis, plus ou moins vite, laissant la place à d'autres, elles disparaissent de l'actualité du monde, semblent se refermer sur un espace et un temps propres, et sont laissées aux recherches des historiens. Pourtant, la fin d'un conflit, guerre internationale ou guerre civile, pour peu qu'elle puisse être clairement établie, amène rarement le retour à un ordre antérieur. Le plus souvent, les situations de guerre, ou du moins leurs effets, se pérennisent : prolongements de la violence sous d'autres formes, mouvements de population, recompositions sociales, constructions identitaires nouvelles, mutations culturelles... Quand même la guerre n'est plus actuelle au regard d'un certain ordre international, les sociétés continuent de la vivre dans leur être social, dans leurs corps, dans leur mémoire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais War and its aftermath
The outbreak of war (whether expected or sudden), the way it is carried out, the reasons for its development, the strength of opposing forces, its outcome (whether final or temporary): war has been analysed and researched from every viewpoint possible. Once over, war disappears from the headlines, at varying degrees of rapidity, and makes way for the next conflict, relegated into a time and space capsule and left for historians to study. And yet, the end of an international war or a civil rebellion – in as far as such a distinction can be made – rarely results in a return to the status quo. In most cases, the aftermath of war tends to create a new, more long-lasting situation: continued violence in other forms, population movements, social recomposition, construction of new identities, cultural change... Even when war is no longer a pressing issue on the international scene, war-induced conditions remain an essential element of daily life for the country and its inhabitants, leaving indelible scars on social development and on individual memories.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_026_0007