Sign@l - Les fonctionnaires et le développement rural en Argentine depuis 1991 : entre la profession et le territoire, entre l'État et la ville

Contenu de l'article

Titre

Les fonctionnaires et le développement rural en Argentine depuis 1991 : entre la profession et le territoire, entre l'État et la ville

Auteur Christophe Albaladejo
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 23, 2002
Rubrique/Thématique
Variations
Page 43
Résumé L'État en Argentine applique avec force depuis dix ans une politique d'ajustement qui aboutit notamment à la réduction de son personnel et à la décentralisation de ses fonctions au niveau des provinces et des municipalités. En matière de développement rural, qui est un volet essentiel de la présence de l'État sur l'immense territoire argentin, les réformes se font sentir non seulement dans les organismes publics, et de façon générale sur la fonction de « vulgarisation agricole », mais également dans l'ensemble du système professionnel des ingénieurs agronomes. Cet article décrit les conséquences des réformes sur les pratiques du métier d'agronome et l'éclatement de celui-ci sous l'influence des firmes et d'un rapport transformé de l'État avec la profession. Il met en évidence l'émergence de nouvelles pratiques et identités professionnelles, sous l'impulsion d'un nouveau type de fonctionnaires: les agents techniques des municipalités des petites et moyennes villes.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Civil servants and rural development in Argentina since 1991: Profession versus territory, state versus city. For the last 10 years, the Argentinean government has introduced a broad policy of structural adjustment which has led, in particular, to a reduction in its staff numbers and the decentralisation of its services to provincial and municipal authorities. Because of the sheer size of the country, the government has sought to maintain its influence in the development of rural areas. As a resuit, the impact of these reforms has been felt not only in public agencies dealing with rural affairs and on the popularisation of « agricultural techniques », but also throughout the entire corps of agricultural engineers. This article describes the consequences of these reforms on the rôle of agricultural engineers and the transformation of their role due to the introduction of enterprises and changes in the relationship between the administration and their profession. It highlights the emergence of new professional practices and identities through the introduction of a new category of civil servant: technical agents of municipal councils in small- and medium-sized towns.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_023_0043