Sign@l - Proudhon et le piège malthusien

Contenu de l'article

Titre

Proudhon et le piège malthusien

Auteur Yves Charbit
Mir@bel Revue Cahiers internationaux de sociologie
Numéro vol. 116, janvier-juin 2004 Retour sur auteurs
Page 5-33
Résumé Polémiste, philosophe, économiste, Proudhon a tenté de réfuter Malthus sur la base de critiques relevant de la démographie, de la théorie économique, de la critique sociale et de la philosophie morale. Trois thèmes articulent économie et population, tant au niveau théorique que pratique : le droit au travail, l'émigration et la colonisation, l'industrialisation et le libre-échange. Sur le double registre de la critique sociale et de la philosophie morale, Proudhon relie la question de la population à des thèmes tels que la division du travail, le machinisme, la concurrence. Sur tous ces points, l'hostilité à Malthus est constante, cependant le modèle sociodémographique qu'il élabore est finalement très proche de la doctrine malthusienne. Si Proudhon ne parvient pas à proposer une théorie et une doctrine de population cohérentes avec son idéologie, c'est donc bien en raison de son incapacité à dépasser ses propres contradictions internes, du fait d'une dialectique mal maîtrisée. L'article se termine par un bref parallèle avec Marx, qui, au contraire de Proudhon, a su échapper au piège malthusien.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=CIS_116_0005