Sign@l - Clairs-obscurs de la structure sociale. Tendances en contrepoint dans l'Argentine du XXIe siècle

Contenu de l'article

Titre

Clairs-obscurs de la structure sociale. Tendances en contrepoint dans l'Argentine du XXIe siècle

Auteur Gabriel Kessler
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro No 82, automne 2011 L'Argentine des Kirchner, dix ans après la crise
Rubrique/Thématique
Dossier
 L'Argentine des Kirchner, dix ans après la crise
Page 93
Mots-clés (géographie)Argentine
Mots-clés (matière)disparité régionale inégalité des revenus mobilité sociale niveau d'éducation niveau de vie situation économique situation sociale société - questions sociales
Résumé Depuis le coup d'État de 1976, et surtout depuis les réformes des années 1990, la société argentine est devenue plus inégalitaire et fragmentée. Sans remettre en cause cette évolution générale, que confirment les indicateurs classiques des revenus et de l'emploi, l'article propose d'observer quelques-unes des tendances qui, au cours de la même période, opèrent en sens contraire : l'expansion de la couverture scolaire, le plus grand accès des secteurs populaires à la consommation et une mobilité sociale ascendante qui persiste, bien qu'elle soit limitée. Ainsi, la société argentine présente donc des tendances en contrepoint : certaines vont dans le sens d'une augmentation soutenue de l'inégalité et de la permanence de l'exclusion ; et d'autres vers la diminution de celles-ci. Cet article essaie de contribuer à l'élaboration d'un tableau plus complet de la structure sociale argentine, en rendant compte de ces nuances et de ces complexités.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Since the coup d'État of 1976, and especially since the reforms of the 1990s, Argentine society has become more unequal and fragmented. Without questioning the general trend, confirmed by the conventional indicators of income and employment, the article proposes to observe some trends that, during the same period, operate in the opposite way: expanding school coverage, greater access of the popular sectors to consumption and upward social mobility that persists, although it is limited. Thus, the Argentine society has counterpoint trends: some are consistent with a sustained increase of inequality and a persistence of social exclusion, and others are consistent with a decrease of them. This article attempts to contribute to the development of a more complete picture of the social structure of Argentina, reporting on the nuances and complexities.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_082_0093 (accès réservé)