Sign@l - Albert Camus et Simone Weil : le sentiment du tragique, le goût de la beauté

Contenu de l'article

Titre

Albert Camus et Simone Weil : le sentiment du tragique, le goût de la beauté

Auteur Guy Samama
Mir@bel Revue Esprit
Numéro No 8-9, août-septembre 2012 Simone Weil, notre contemporaine
Rubrique/Thématique
Simone Weil, notre contemporaine
Page 92
Mots-clés (anthropo)Camus (Albert) Weil (Simone)
Mots-clés (matière)christianisme culture intellectuel oeuvre d'art philosophie révolte révolution solidarité système de valeurs théâtre
Mots-clés (géographie)Grèce
Résumé On ignore souvent que Simone Weil a écrit une pièce de théâtre, Venise sauvée, point commun, parmi d'autres, la rapprochant de Camus, qui a toujours reconnu une dette envers elle. Venise, c'est la beauté, la fragilité du monde, qui n'est jamais perdue de vue, qui reste obstinément contemplée, même si le malheur et la quête du salut ont été les thèmes mis en avant par les premières lectures de la philosophe dans la réception de son œuvre, en partie grâce à Camus, après la Seconde Guerre mondiale.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=ESPRI_1208_0092 (accès réservé)