Sign@l - La diaspora ou l'ethnique en mouvement

Contenu de l'article

Titre

La diaspora ou l'ethnique en mouvement

Auteur Chantal Bordes-Benayoun
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro Vol. 28, no 1, 2012 Migrations, transnationalisme et diaspora : théorie et études de cas
Rubrique/Thématique
Articles
Page 13-31
Résumé Que révèlent les usages de plus en plus fréquents du terme diaspora dans la vie sociale et dans la vie scientifique ? Si la diaspora a pris une valeur positive aujourd'hui c'est que lui sont prêtées des vertus économiques et politiques qui tranchent avec la vision classique des diasporas marquées par l'exclusion et le rejet. La multiplication des sites consacrés aux diasporas depuis le début des années 2000, qui forment un ensemble disparate, donne la mesure de l'installation et de la banalisation des diasporas dans l'espace public. L'arrivée du terme dans les sciences sociales à partir des années 1990 marque l'épuisement relatif des problématiques en termes d'immigration puis d'ethnicité. Si la recherche est plus attentive au mouvement et aux interactions, le mythe de l'unité communautaire continue de nourrir l'engouement des chercheurs pour le nouveau concept.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais What does the more and more frequent use of the word “Diaspora” in the public and the academic sphere mean? Diasporas have gone up in value because they are supposed to hold economic and political virtues contrasting sharply with the classical view of Diasporas which is characterized by exclusion and rejection. The proliferation of websites devoted to Diasporas since the early 2000s has shown in different ways the spread of the notion and its settlement and trivialization in the public sphere. The word emergence in the social sciences from the 1990s reveals the limits of the approaches in terms of immigration and secondly of ethnicity. If the social scientists are today more attentive to the movement and interaction, it doesn't mean they are less fascinated by the myth of the communitarian unit that goes on nourishing their enthusiasm for the new concept.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_281_0013