Sign@l - Revisiting the "Transnational" in Migration Studies: A Sociological Understanding

Contenu de l'article

Titre

Revisiting the "Transnational" in Migration Studies: A Sociological Understanding

Auteur Paolo Boccagni
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro Vol. 28, no 1, 2012 Migrations, transnationalisme et diaspora : théorie et études de cas
Rubrique/Thématique
Articles
Page 33-50
Résumé Après deux décennies de discussion intense et nombre d'études empiriques, l'approche transnationale occupe désormais une place de premier plan dans les études sur les migrations. Cependant il existe encore une controverse ouverte entre les thuriféraires et les détracteurs de cette approche. Pour tenter d'entrer plus avant dans ce débat, le présent article souligne la nécessité d'approfondir les bases sociologiques de la perspective transnationale sous quatre aspects : la question des définitions, le lien entre les outils conceptuels de l'approche transnationale et ceux des études sur les migrations au sens plus large, la nécessité de situer les liens et les relations transnationales à l'intérieur de la trajectoire de vie des migrants et la réflexion nécessaire pour comprendre le transnational soit comme un attribut social potentiel, soit comme une catégorie des sciences sociales. En conclusion, le processus de création de proximité dans les relations sociales à distance apparaît comme particulièrement intéressant pour enrichir les bases sociologiques des études sur la vie sociale transnationale.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais After decades of extensive discussion and a number of empirical studies, the transnational approach is by now well established in migration studies. An open contra-position still exists however between its supporters and its detractors. As an attempt to move beyond it, this paper argues for the need to still elaborate on the sociological bases of this perspective in four respects: its underlying definitional issues, the nexus between its conceptual toolkit and that of “mainstream” migration studies, the need to situate transnational ties and relationships in migrant's life course, the reflexivity which is necessary to appreciate the transnational as a potential social attribute and as a social science category. The scope for enacting proximity in social relationships from afar is finally highlighted as a promising topic for a richer sociological investigation of transnational social living.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_281_0033