Sign@l - Entre Mexique et États-Unis : la chaîne entrepreneuriale de la mort des migrants

Contenu de l'article

Titre

Entre Mexique et États-Unis : la chaîne entrepreneuriale de la mort des migrants

Auteur Françoise Lestage
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro Vol. 28, no 3, 2012 La mort en migration
Rubrique/Thématique
Articles
Page 71-88
Résumé Cet article se propose d'interroger la place qu'occupe le commerce du transfert funéraire international dans le processus migratoire en se fondant sur l'ethnographie de trois entreprises mexicaines de pompes funèbres, situées dans trois régions distinctes, et spécialisées dans le transfert des corps de ou vers les États-Unis. Il montre comment les entreprises de pompes funèbres mexicaines qui commercialisent les transferts des restes humains forment, avec leurs homologues aux États-Unis, un marché binational de services et de produits organisé comme une « chaîne entrepreneuriale de la mort » pour laquelle le passage d'un pays à l'autre constitue le fonds de commerce. Il souligne aussi comment les rapports de ces entreprises avec les migrants, leurs familles et les États varient selon la localisation géographique, la temporalité et les fluctuations des politiques régionales et nationales mexicaines envers leurs émigrants. Il en conclut que ces entreprises sont autant des effets que des relais de la migration mexicaine aux États-Unis et de l'espace social transnational qu'elle produit.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais This article aims to examine the place of the funeral industry transfer in the international migration process. It is based on the ethnography of three Mexican funeral homes, located in three distinct regions, and specialized in transferring human remains from, or to, the United States. It shows how funeral companies that do this business in Mexico form, with their counterparts in the United States, a bi-national market of services and products, organized as an “entrepreneurial chain of death” for which business is the transition from one country to another. It also highlights how the relations of these companies with the migrants, their families and states vary according to geographical location, temporality, and fluctuations in regional and national policies towards the Mexican emigrants. He concluded that these companies are effects and relays of Mexican migration to the United States and of the transnational social space it produces.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_283_0071