Sign@l - Mediating multi-cultural muddle: E. M. Forster meets Zadie Smith

Contenu de l'article

Titre

Mediating multi-cultural muddle: E. M. Forster meets Zadie Smith

Auteur Catherine Lanone
Mir@bel Revue Etudes anglaises
Numéro Volume 60, avril-juin 2007
Rubrique/Thématique
Articles
Page 185-197
Résumé Avec On Beauty, roman publié en 2005, Zadie Smith s'écarte de l'intertextualité typiquement postmoderne liée au pastiche et à la parodie pour réactiver l'hypotexte, le roman édouardien de E. M. Forster, Howards End, publié en 1910. Certes, On Beauty relève de la transposition ludique, jouant sur les dialogues à la fois identifiables et modernisés, sur le décalage, le changement de registre, de décor, de contexte géographique et culturel. Si Zadie Smith garde les éléments clefs de l'intrigue (comme la dichotomie conservateur/libéral, la scène du concert ou le fameux legs, la transmission secrète et magique, dans un cas d'une demeure, dans l'autre d'un tableau), l'effet reste comique, dans le cadre d'un roman universitaire qui reprend les recettes du genre, comme la liaison extra-conjugale, le jargon prétentieux ou la conférence ratée?final délicieux où le malheureux protagoniste, armé de son ?Pah point?, se contente de laisser défiler en silence les images à l'écran, parce qu'il a oublié ses notes. Mais le décalage intertextuel permet aussi de mettre en évidence les tensions du multiculturalisme, tandis que l'intertextualité picturale oppose l'héritage classique à la Rembrandt au rite visuel fécond du peintre haïtien Hector Hyppolite, pour explorer plus avant l'amitié féminine qui s'esquissait dans Howards End.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=ETAN_602_0185