Sign@l - Le maire et ses partenaires : du schéma centre-périphérie à la gouvernance multi-niveaux

Contenu de l'article

Titre

Le maire et ses partenaires : du schéma centre-périphérie à la gouvernance multi-niveaux

Auteur Gilles Pinson
Mir@bel Revue Pouvoirs
Numéro no 148, 2014/1 Le maire
Page 95-111
Mots-clés (matière)élu local gestion municipale gouvernance maire milieu rural pouvoir local relations politiques science politique ville
Mots-clés (géographie)France
Résumé Les maires ont pu constituer jadis un groupe homogène, uni par le même type de relations bilatérales et verticales avec un partenaire dominant, l'État. Ces relations étaient typiques des rapports centre-périphérie asymétriques qui prévalaient dans les systèmes dits « napoléoniens » de gouvernement local. Pour les maires, elles se traduisaient par une subordination juridique au centre mais aussi par une grande capacité d'accès à ce même centre, via notamment le cumul des mandats. Ce système relationnel a volé en éclats au profit d'un autre, davantage multilatéral et dans lequel l'État a perdu le monopole des relations avec les maires. Ce système relève de ce que les spécialistes de l'Union européenne ont appelé « la gouvernance multi-niveaux ». Il est beaucoup plus ouvert, pluraliste, mais il est en même temps gros de logiques de différenciation et d'inégalités dans l'accès aux ressources. Les grandes métropoles et leurs maires-présidents sortent grands gagnants de ce système en voie d'émergence.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The Mayor and his Partners: From a Core-Periphery System to Multi-Level Governance
In the past, mayors formed a homogeneous group, united by a similar system of bilateral and vertical relationships with a dominant partner, the State. These relationships were typical of the asymmetrical core-periphery rapports predominant in the so-called “Napoleonic” systems of local government. For the mayors, they implied a juridical subordination to the center, but also a greater access to that center, in particular through the holding of several mandates. This relational system has collapsed and given way to a new one which is more multilateral, and in which the State has lost the monopoly of relationships with the mayors. This new system is part of what the specialists of the European Union have called multi-level governance. It is much more open, pluralistic, but at the same time more prone to logics of differentiation and inequality in the allocation of resources. The large urban centers and their mayor-presidents are the biggest winners of this emerging system.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=POUV_148_0095