Sign@l - La prévention en santé comme instrument de gestion du personnel : enjeux organisationnels et communicationnels autour du dépistage de la consommation des substances psychoactives à la SNCF

Contenu de l'article

Titre

La prévention en santé comme instrument de gestion du personnel : enjeux organisationnels et communicationnels autour du dépistage de la consommation des substances psychoactives à la SNCF

Auteur Félix Lemaître
Mir@bel Revue Communiquer
Numéro no 8, 2013 La santé reconfigurée et reconfigurante : de la valeur à la norme
Page 13-30
Résumé Et si l'entreprise était une organisation de santé ? À travers le cas de l'appropriation du problème public des substances psychoactives à la SNCF nous analysons les formes de la santé au travail et la division du travail de suivi du salarié. Nous abordons deux dimensions : les reconfigurations organisationnelles autour du dépistage et les enjeux communicationnels de la prévention. Il apparaît qu'on ne peut réduire l'organisation de la santé dans le monde du travail à la logique de rentabilité ou au contrôle social. L'identité du travailleur et l'identification au travail se jouent dans l'articulation et la négociation entre représentations de la santé, communication et action.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais What if all companies were to be seen as health organization (independently of their domain of application)? Through the case of the national French railway company's appropriation of a public health norm on psychoactive substances monitoring, we analyze the forms that health takes at work and its effect on the division of labor. We particularly tackle two dimensions: organizational reconfigurations around screening tests and communicational issues of health prevention. The results of this study case reveal that when addressing health issues, organizations cannot be reduced to the logics of profitability or social control. The articulation and negotiation of health representations, communications and actions are key in defining work and worker's identity.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://communiquer.revues.org/85