Sign@l - Correspondances féminines au XIXe siècle. De l'écrit ordinaire au réseau

Contenu de l'article

Titre

Correspondances féminines au XIXe siècle. De l'écrit ordinaire au réseau

Auteur Marie-Claire Hoock-Demarle
Mir@bel Revue Clio : Histoires, femmes et société
Numéro no 35, 2012 Écrire au quotidien
Rubrique/Thématique
Écrire au quotidien
Page 67-88
Résumé Partant du constat que l'épistolaire est depuis toujours un écrit ordinaire « permis » aux femmes, on s'interroge sur les raisons qui font que, au cours XIXe siècle et en particulier dans sa première moitié, ce genre d'écrit voué à rester dans le cercle restreint de l'intimité et de la sphère domestique, s'élargit en réseau, permettant aux femmes de redéfinir leur espace de vie et d'expression. Par quelles ruses, ces épistolières, essentiellement allemandes, vont-elles réussir à se créer à l'échelle européenne l'espace à soi qui leur avait été si longtemps refusé ? Et comment vont-elles, dans quelques cas rares mais emblématiques, devenir par la voie et la grâce d'un écrit ordinaire féminin dûment revisité des individues actrices à part entière de la vie publique ?
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais The article examines how letter-writing increasingly allowed women to create networks and a “room of their own” that redefined their living space and their modes of expression. Drawing mainly on German women's letters, the author explains the devices women used to create a European-wide space of communication they had long been denied. In rare but revealing instances, how did ordinary female writings become the means for certain women to participate actively in public life?
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://clio.revues.org/10507