Sign@l - L'envers du décor

Contenu de l'article

Titre

L'envers du décor

Auteur Isabelle Lacoue-Labarthe
Mir@bel Revue Clio : Histoires, femmes et société
Numéro no 35, 2012 Écrire au quotidien
Rubrique/Thématique
Écrire au quotidien
Page 107-128
Résumé De longues années après sa création, l'État d'Israël a bénéficié d'une réputation flatteuse : des images récurrentes de femmes labourant la terre, pavant des routes, effectuant des travaux de maçonnerie ou montant la garde dans les colonies agricoles créées par les pionniers juifs à partir des années 1880 ont laissé croire à l'émergence d'une société où hommes et femmes vivraient en parfaite égalité. Pourtant, lettres, journaux intimes, mémoires, récits de toutes sortes laissés par des femmes restées anonymes ou au contraire devenues célèbres viennent renverser cette image idyllique ; la Palestine juive n'y apparaît nullement comme un havre d'harmonie entre hommes et femmes. Bien plus, le pays supposé du lait et du miel est une terre hostile, où la vie est difficile pour tous et que beaucoup quittent, par l'émigration ou le suicide… À travers ces textes, l'imagerie qui entoure l'expérience sioniste en Palestine se trouve profondément ébranlée. Et c'est une nouvelle histoire qui peut s'écrire…
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais Since its creation in 1948, Israel has been seen as a privileged place for women: pictures of women ploughing, building streets and houses or guarding rural settlements set up by the Jewish settlers from the 1880s onwards suggested the emergence of a new egalitarian society for women and men. Letters, diaries, memoirs, life accounts and a variety of personal papers written by famous or unknown women contradict this idyllic picture. These texts show another facet of the Yishuv, where equality and harmony between the sexes were quixotic. Rather than a paradise flowing with milk and honey, the country appears as a hostile land where life was hard for everyone, leaving many to leave or to commit suicide. These written traces profoundly alter representations of the Zionist experience and offer an opportunity to write a new version of this history.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://clio.revues.org/10522