Sign@l - Cultural studies, production et économie morale

Contenu de l'article

Titre

Cultural studies, production et économie morale

Auteur David Hesmondhalgh, Céline Morin
Mir@bel Revue Réseaux (communication - technologie - société)
Numéro vol. 33, no 192, 2015 Cultural studies et économie politique de la communication
Rubrique/Thématique
Dossier : Cultural studies et économie politique de la communication
Page 169-202
Résumé Les approches issues des cultural studies ont insufflé à la recherche sur les productions médiatiques et culturelles une vigueur nouvelle et nécessaire. Cependant, il devient de plus en plus clair au fil des ans qu'elles rencontrent également de sérieuses limites. L'évaluation menée dans cet article repose sur une première partie dans laquelle nous explorons, en profitant du recul historique, la période d'opposition entre les cultural studies et l'économie politique des années 1990, en distinguant ce que nous appelons les modes théorique et populiste des cultural studies. Nous esquissons ensuite les trois « écoles » des approches cultural studies vis-à-vis de la production et de l'économie : cultural economy, production studies, et creative industries analysis. Selon nous, ces approches en cultural studies de la production et de l'industrie dans le domaine de la culture pêchent, tant dans leur mode populiste que dans leur mode théorique, par le manque d'attention portée à des problématiques fondamentales liées à la normativité dans les rapports entre la culture, les médias et l'économie. Dans les deux dernières parties, portant sur le tournant du cultural labour et le concept d'économie morale, nous suggèrerons des solutions pour une prise en compte plus explicite des problèmes de normativité, proposant ainsi une base éthique potentiellement plus rigoureuse pour l'étude de questions importantes dans le champ de la production culturelle. Nous appliquerons succinctement ce système au rapport problématique entre les biens culturels et le bien-être dans les sociétés modernes.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Cultural studies approaches have provided a welcome reinvigoration of research on media and cultural production. But, as the years go by, it becomes clearer that they also suffer from important limitations. To provide a basis for the assessment in this article, the first section revisits the 1990s moment of ‘political economy versus cultural studies' with the benefit of hindsight, distinguishing what I call the theoretical and populist modes of cultural studies. I then outline three ‘schools' of cultural studies approaches to production and economy : cultural economy, production studies, and creative industries analysis. My argument is that, in both its theoretical and populist modes, these cultural studies approaches to production and industry in the realm of culture suffer from a lack of attention to fundamental normative issues regarding the relationship between culture, media and economy. In the final two sections, which discuss the turn to cultural labour and the concept of moral economy, I offer suggestions for how key normative issues might be addressed in a more explicit way, potentially offering a more rigorous ethical grounding for important questions regarding the realm of cultural production. I briefly apply this to the problematic relationship between cultural goods and well-being in modern societies.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RES_192_0169