Sign@l - Legal realism et international realism aux États-Unis dans l'entre-deux-guerres : Les convergences réformistes négligées de la science politique et du droit

Contenu de l'article

Titre

Legal realism et international realism aux États-Unis dans l'entre-deux-guerres : Les convergences réformistes négligées de la science politique et du droit

Auteur Olivier Zajec
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 65, no 5-6, octobre-décembre 2015
Rubrique/Thématique
Articles
Page 785-804
Annexes Tableaux
Mots-clés (matière)droit histoire programme d'enseignement recherche relations internationales science juridique science politique théorie
Mots-clés (géographie)Etats Unis
Résumé Aux États-Unis, la recherche juridique apparaît actuellement marquée par un mouvement de réévaluation du legs théorique du legal realism. De leur côté, les politistes réinterrogent l'ontologie du réalisme classique des relations internationales. Néanmoins, les échanges qui ont pu exister entre les théoriciens de ces deux écoles ont été très peu examinés jusqu'à présent. En revenant à la période cruciale de l'entre-deux-guerres, cet article montre que les réalistes de l'ordre international partageaient avec les legal realists une même préoccupation réformiste de social change, par-delà les barrières entre ordres interne et externe. Du point de vue de la science politique, l'analyse de ce phénomène contribue à un affinement de notre compréhension des nuances ontologiques du réalisme classique.
Résumé anglais Legal realism and international realism in the United States during the Interwar period
American legal theory seems currently characterized by a reappraisal of legal realism legacy. For their part, political scientists from the both sides of the Atlantic revisit the ontology of international relations classical realism. Nevertheless, concrete and applied exchanges between the theoreticians of these two “schools” or networks have to date received minimal formal scrutiny. Investigating the Interwar period, this article points out that international relations realists shared with legal realists a reformist concern for social change, well beyond the barriers separating internal and external orders. From a political science perspective, the analysis of this phenomenon reveals new perspectives concerning the ontological richness of classical realism.
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_655_0785