Sign@l - Obéir/désobéir et l'environnement

Contenu de l'article

Titre

Obéir/désobéir et l'environnement

Auteur Thierry Tuot
Mir@bel Revue Pouvoirs
Numéro no 155, novembre 2015 Désobéir en démocratie
Page 125-135
Mots-clés (matière)aéroport aménagement du territoire animal contestation désobéissance civile gaz de schiste militantisme mouvement écologiste politique de l'environnement protection de l'environnement rébellion révolte violence
Mots-clés (géographie)France
Résumé L'environnement est un des domaines où la révolte demeure violente, mais aussi celui d'une désobéissance lassée à des injonctions de comportement. Celles-ci s'expliquent par le refus de penser la place de l'homme et la morale de la mutation environnementale, l'abandon de la méthode scientifique et l'épuisement de la démocratie représentative. Un État aux méthodes anachroniques ne peut impulser les changements nécessaires ; et ceux-ci doivent être conduits dans la plus grande justice sociale. Pour échapper à la crise et aux échecs que la désobéissance suscite, il faut fonder la légitimité d'autres parties prenantes que les élus, innover par de nouvelles méthodes d'action publique et instaurer une expertise non étatique que les citoyens pourront s'approprier.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Obedience/Disobedience and the Environment
Environment is an area where violent resistance prevails, but also an area where disobedience is undermined by calls to behavioral change. The latter can be understood as a refusal to think the place of man and the moral of environmental mutation, the abandonment of scientific methods and the exhaustion of representative democracy. A state using anachronistic approaches cannot promote the necessary changes which must be introduced with a respect to social justice. In order to escape the crisis and the failures generated by disobedience, it is necessary to legitimate other stakeholders besides elected officials, to create new methods of public action, and to introduce a non-governmental expertise that citizens can eventually take over.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=POUV_155_0125