Sign@l - La dynamique des dispositifs d'action collective entre firmes : Le cas des méta-organisations dans le secteur pétrolier

Contenu de l'article

Titre

La dynamique des dispositifs d'action collective entre firmes : Le cas des méta-organisations dans le secteur pétrolier

Auteur Héloïse Berkowitz, Hervé Dumez
Mir@bel Revue L'Année sociologique
Numéro Vol. 65, no 2, 2015 Les Figures de la coordination (1)
Rubrique/Thématique
Études réunies et présentées par Patrice Duran et Emmanuel Lazega
Page 333-356
Résumé L'article étudie l'action collective des entreprises sous l'angle des dispositifs. Pour analyser ces derniers, il utilise les concepts de méta-organisation et d'organisation partielle mis en avant par Ahrne et Brunsson (2008 ; 2010). S'appuyant sur le cas d'un secteur, celui du pétrole, il montre que contrairement à ce qui avait été anticipé en raison de la globalisation et de l'affaiblissement des États et de la négociation collective, ces dispositifs continuent à être utilisés à grande échelle par les entreprises, notamment pour traiter les questions de responsabilité sociale et de développement durable en relation avec les différentes parties-prenantes. En effet, sur le plan stratégique, ces dispositifs d'action collective permettent de gérer les effets de réputation des entreprises, les signaux faibles venant de l'environnement et le désamorçage des conflits avec les parties prenantes. Sur le plan institutionnel, l'invention de nouvelles formes de dispositifs depuis les années 1960 – les méta-organisations corporatives thématiques et multi-parties-prenantes – s'est faite dans une dynamique de complémentarité, les dispositifs s'appuyant les uns sur les autres et se complétant pour permettre aux entreprises une large gamme de stratégies collectives.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais
Our paper studies collective action between firms from the perspective of devices. To do so, we use the concepts of meta-organizations and partial organizations that were developed by Ahrne and Brunsson (2008, 2010). We conduct a case study of the oil and gas sector and show that while literature has expected these devices to retreat due to globalization and weakening of States and collective negotiations, they actually remain a powerful mean of collective action between firms. Notably, firms widely use these devices to deal with CSR and sustainable development issues, in relation with all the different stakeholders. From a strategic standpoint, these collective action devices allow firms to manage reputational effects and weak signals coming from the environment, as well as to neutralize conflicts with stakeholders. From the institutional standpoint, the invention of new organizational forms since the 1960s – business thematic and multi-stakeholder meta-organizations – occurred in a dynamics of institutional complementarity. Indeed, these devices rely on one another and complete each other, therefore allowing firms to develop a broad range of collective strategies.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=ANSO_152_0333