Sign@l - Produire un espace hybride de coopération : Une enquête ethnographique sur La Cantine

Contenu de l'article

Titre

Produire un espace hybride de coopération : Une enquête ethnographique sur La Cantine

Auteur Dilara Vanessa Trupia
Mir@bel Revue Réseaux (communication - technologie - société)
Numéro vol. 34, no 196, 2016 Lieux et création
Rubrique/Thématique
Dossier : Lieux et création
Page 111-145
Résumé Phénomène récent, l'essor des espaces de coworking fait de plus en plus l'objet de travaux sociologiques qui investissent ces nouveaux terrains, notamment dans le contexte général des rapports dialectiques entre le développement de nouvelles formes de structuration économique fondées sur la connaissance et la transformation des modes traditionnels d'organisation du travail. Cependant, peu de travaux décrivent ce qu'il se passe concrètement au sein de ces espaces appréhendés principalement à travers leur public, les coworkers, et caractérisés par des liens de coopération faibles. C'est ce que cet article, basé sur une ethnographie réalisée au sein d'un espace de travail coopératif, appelé « La Cantine » et géré par l'association d'entreprises « Silicon Sentier », tente de décrire : les mécanismes interactionnels à travers lesquels l'espace physique ainsi que le « travail d'articulation » des permanents de l'association produisent différentes formes de « débordements » pour in fine, organiser la coopération entre différents acteurs, grandes organisations et indépendants.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Producing a hybrid cooperative space As a recent phenomenon, the rise of coworking has become a subject of growing interest for sociological analysis in the general context of dialectical relations between the development of new forms of knowledge-based economic structuring, and the transformation of traditional modes of work organization. However, few studies describe what actually occurs within these spaces, which are examined primarily through their public, the co-workers, and are characterized by weak cooperative ties. Based on an ethnographic study conducted within a cooperative workspace called “La Cantine”, managed by a non-profit association “Silicon Sentier”, that is what this article sets out to describe. The author explores the interactional mechanisms through which physical space, as well as the “articulation work” carried out by the association's employees, produce various forms of “overflowing” for the purpose of organizing cooperation between various actors : both large organizations and independent workers.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RES_196_0111