Sign@l - « Dans la nuit il y a toi. Dans le jour aussi ». Interprétations temporelle et spatio-situationnelle de dans la nuit et dans le jour

Contenu de l'article

Titre

« Dans la nuit il y a toi. Dans le jour aussi ». Interprétations temporelle et spatio-situationnelle de dans la nuit et dans le jour

Auteur Anne Le Draoulec
Mir@bel Revue Travaux de linguistique
Numéro no 64, 2012 I. Travaux
Page 79-109
Résumé On sait que les emplois spatial versus temporel de la préposition dans dépendent pour une large part des propriétés du nom dont elle est suivie. Or on observe que pour des syntagmes prépositionnels (SP) où dans est suivi d'un nom de partie de la journée (i.e. un nom de temps, ou Ntps) ne suffit pas à orienter l'interprétation dans un sens temporel. La présente étude est focalisée sur l'analyse des séquences dans + le/la + jour/nuit, qui retiennent tout particulièrement notre attention par leur double possibilité d'interprétation, temporelle (surtout pour le cas de nuit – cf. dans la nuit, elle fit un rêve) aussi bien que « spatio-situationnelle » (au sens où l'entité dénotée par le Ntps est configurée comme une entité concrète, spatialisée, faisant l'objet d'une perception sensible, visuelle, tactile, etc. – cf. dans la nuit, les étoiles scintillaient). Notre analyse, appuyée sur corpus, met en évidence les différents paramètres (aux niveaux phrastique et discursif) susceptibles de guider le lecteur dans l'interprétation des SP étudiés (quand celle-ci ne reste pas indéterminée ou ambiguë).
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais It is well-known that spatial versus temporal uses of the French preposition dans (‘in') depend on the properties of the noun that follows. In some prepositional phrases (PP) however, where dans is followed by a noun denoting a part of the day (i.e. a time noun, or TN), the interpretation is not necessarily temporal. The present paper focuses on the analysis of the sequences dans + le/la + jour/nuit (‘in' + ‘the' + ‘day'/'night'), which can be given a temporal interpretation (especially with nuit – cf. dans la nuit, elle fit un rêve / lit. ‘in the night, she had a dream') as well as a spatio-situational one (in the sense that the entity denoted by the TN is conceived as a concrete, spatialised entity, open to a physical, visual, tactile, etc. perception – cf. dans la nuit, les étoiles scintillaient / lit. ‘in the night, the stars were shining'). Our corpus-based analysis brings to light the different clues (from a phrasal to a discursive level) likely to guide the reader in the interpretation of the PP at stake (when not unspecified or ambiguous).
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=TL_064_0079