Sign@l - Présentation du dossier : Vers l'analyse des résistances aux normes éducatives issues de la globalisation

Contenu de l'article

Titre

Présentation du dossier : Vers l'analyse des résistances aux normes éducatives issues de la globalisation

Auteur Oana Marina Panait, António Teodoro
Mir@bel Revue Education et sociétés
Numéro no 39, 2017 Résistances au nouvel ordre éducatif mondial
Rubrique/Thématique
Dossier : Résistances au nouvel ordre éducatif mondial
Page 5-18
Résumé Depuis les années 1990, l'échelon national a cessé d'être celui qui rend intelligibles les politiques d'enseignement. Le processus de standardisation des références des politiques publiques demande de prendre en compte l'international et l'infranational et d'analyser les manières dont des acteurs établissent des connexions stratégiques entre ces échelons. La mise en place du nouvel ordre mondial puisant ses repères en Occident, ce dossier fait le point sur la dynamique de recherche sur les résistances qui naissent au Nord et au Sud face aux normes issues de la globalisation. Il cherche à approfondir les pistes antérieures en tentant de penser ensemble les concepts de pouvoir, de résistance et de critique dans le domaine de l'éducation et de la socialisation.Comment analyser la façon dont les grandes prescriptions internationales se font partiellement contrer sur le terrain par les oppositions sourdes d'acteurs ? Les articles ne partent pas d'une conceptualisation unifiée de la résistance. Diverses approches reflètent l'état de la conjoncture, chacune proposant des pistes de recomposition conceptuelle à partir d'un matériau empirique original, mais toutes se rattachent à une vision du pouvoir, fondée sur une conception du social en réseau. Un des faits marquants de ces dernières années est que, dans des sociétés qui se croyaient sécularisées, davantage d'acteurs résistent en mettant hors de toute négociation certaines de leurs pratiques éducatives liées à leur religion et entrent en conflit avec les traditions démocratiques. La reconceptualisation de la résistance fait partie des tâches urgentes auxquelles s'atteler.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Since the 1990s, the national level is no longer the one which renders educational policies intelligible. The process of standardising public policy references means that international and infranational aspects have to be taken into account and the way in which players establish strategic connections between these levels has to be analysed. As the establishment of the new world order has taken its reference points from the West, this report shall highlight the research dynamic of the resistance against the standards issued from globalisation arising both in the North and the South. Its goal is to provide an in-depth analysis of previous signs by attempting to collectively reflect on the concepts of power, resistance and criticism in the field of education and socialisation.How can we analyse the way in which key international recommendations are partially being countered in the field by the muted opposition of major stakeholders? The article's starting point is not based on a unified conceptualisation of resistance. They come from diverse approaches reflecting the state of the context, on the basis of original empirical material, but all are connected to a vision of power based on a conception of social networks. One of the key tendencies of the past few years is that, in societies which believe themselves to be secularized, more and more actors are resisting by withdrawing some of their educational practices linked to their religion from all negotiations and entering into a conflict against democratic traditions. The reconceptualization of resistance is one of the urgent tasks which need to be tackled today.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=ES_039_0005