Sign@l - “Cleane cutte of[f]:” Circumcision and Identity in Early Modern English Barbary Captivity Narratives

Contenu de l'article

Titre

“Cleane cutte of[f]:” Circumcision and Identity in Early Modern English Barbary Captivity Narratives

Auteur Marion Ann Keady
Mir@bel Revue Etudes anglaises
Numéro Vol. 70, no 2, avril-juin 2017
Page 209-221
Résumé L'expérience chrétienne de la captivité dans les États barbaresques d'Afrique du Nord constituait l'un des cas les plus radicaux de rencontre culturelle pendant la première modernité. Comme l'a fait observer Nabil Matar, « c'était la seule rencontre avec un peuple non-européen qui non seulement réduisait [des chrétiens] en esclavage, mais encore les détournait de leur histoire et de leur religion » (Matar 1996, 194-95). On pouvait « se faire Turc » –– selon l'expression consacrée pour désigner la conversion à l'islam –– pour diverses raisons, dont la captivité est la plus saillante. Des critiques comme Matar, Robert Davis, Daniel Viktus ou Linda Colley, entre autres, ont raconté cette histoire dans des perspectives historiques et littéraires variées, offrant à cette fin de nouveaux aperçus en termes de conflits religieux, d'identité nationale, et de représentations théâtrales. Le présent article envisage les manières dont l'évocation de la captivité et de la conversion se concentre sur la violation physique du corps chrétien, en particulier sur la peur et les soupçons engendrés par la menace de la circoncision chez les captifs masculins.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The phenomenon of Christian captivity in the Barbary states of North Africa constituted one of the most challenging instances of cultural encounter in the early modern period. As Nabil Matar has remarked, “it was the only encounter with non-European people who not only enslaved [Christians] but tempted them away from their history and religion” (Matar 1996, 194-95). “Turning Turk”––the common phrase for conversion to Islam––came about for a number of reasons, captivity being prominent among them. Critics such as Matar, Robert Davis, Daniel Vitkus, Linda Colley, among others, have told this story from a variety of historical and literary perspectives, offering insight into religious conflict, national identity, and stage representations in order to tell the story. In this essay, I consider the ways in which discussion of captivity and conversion focused on physical violation of the Christian body. Specifically, I look at the fear and suspicion aroused by the threat of Islamic circumcision of male captives.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=ETAN_702_0209 (accès réservé)