Sign@l - Wheels Coming Off the Empire: Transport, Flight and Gender in Victorian Accounts of the 1857-58 Indian Uprising

Contenu de l'article

Titre

Wheels Coming Off the Empire: Transport, Flight and Gender in Victorian Accounts of the 1857-58 Indian Uprising

Auteur Muireann O'Cinneide
Mir@bel Revue Etudes anglaises
Numéro Vol. 70, no 2, avril-juin 2017
Page 238-248
Résumé Cet article porte sur les représentations du conflit et de la fuite dans les récits de voyageuses victoriennes, pendant la Rébellion indienne de 1857-58. L'ébranlement soudain d'un ordre impérial apparemment stable met à nu la réalité des modes de transport dans l'Inde britannique. Des officiers de l'armée britannique contemplent, impuissants, des roues brisées, des chevaux récalcitrants et des domestiques enfuis, tandis que les femmes doivent négocier les routes de l'Inde, dont la réalité physique est altérée par les mouvements révolutionnaires. En analysant la représentation des transports coloniaux au travers du mélange de genres comme le récit de voyage, le récit de réfugiés et le récit de conflits, je montre que tous ces échecs et solutions de fortune, conséquences de la crise de l'Empire, deviennent, pour les voyageuses britanniques, le moyen de conceptualiser un échec plus profond : la fin de l'illusion du contrôle de l'espace, du temps, et du savoir.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais This article centres on representations of flight and conflict in Victorian female travellers' narratives of the Indian Uprising of 1857-58. The abrupt disruption of seemingly secure imperial order exposes the pragmatic realities of transport in British India. British army officers waver helplessly in the face of broken carriage wheels, recalcitrant horses and vanished servants, while their wives need to navigate the roads of an India whose revolutionary political upheaval has transformed the experiential reality of its terrain. Examining the representation of colonial transport through the blended genres of travel writing, refugee memoir and conflict narrative, I argue that the failures and makeshift arrangements produced by imperial crisis become a means through which British women travellers sought to conceptualise a more fundamental breakdown—the shattered illusion of spatial, temporal and ultimately epistemological control.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=ETAN_702_0238 (accès réservé)