Sign@l - Défaites au présent et horizons incertains : ouvriers et salariés dans le cinéma français et belge, du milieu des années 1990 à aujourd'hui

Contenu de l'article

Titre

Défaites au présent et horizons incertains : ouvriers et salariés dans le cinéma français et belge, du milieu des années 1990 à aujourd'hui

Auteur Michel Cadé
Mir@bel Revue Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique
Numéro no 139, 2018 Images en lutte
Rubrique/Thématique
DOSSIER
Page 61-80
Résumé Partant de l'hypothèse que l'étude d'une série de films construite autour d'un sujet, en l'occurrence les conflits sociaux, collectifs ou individuels, ces trente dernières années, est susceptible de donner une clef supplémentaire à la compréhension du monde contemporain, l'auteur s'efforce d'en dégager des lignes de force. La première est la prégnance du chômage, perspective et réalité pour nombre de salariés, autour de laquelle s'organisent la plupart des films. La seconde est la modification des luttes ouvrières ou salariales dans ce contexte. La troisième met au jour l'entreprise de dévalorisation du travail et de déqualification des travailleurs qu'entraîne ce Léviathan mal défini qui a pour nom : « crise ». La quatrième interroge les stratégies de résistance, plus individuelles que collectives, que mettent en œuvre les déboutés du travail soucieux de trouver des refuges face à « l'orage qui s'est abattu sur eux ». La cinquième est en même temps une manière de conclusion, qui interroge la dignité retrouvée des femmes et des hommes sous la tempête sociale et la visée modeste, mais déterminée qui nourrit leur confiance dans l'avenir, à travers celle qu'ils font à la jeunesse. L'histoire des représentations nous aide à voir comment les femmes et les hommes d'un moment le voient et s'y voient : ni simple reflet ni discours prédictif, elle aide les historiens à saisir l'air, si ce n'est l'esprit, du temps.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/chrhc/8102