Sign@l - ‪Changer la politique : le concept de « pays associé » comme solution ?‪

Contenu de l'article

Titre

‪Changer la politique : le concept de « pays associé » comme solution ?‪

Auteur Sémir Al Wardi
Mir@bel Revue Journal de la Société des Océanistes
Numéro no 147, 2018 La Kanaky Nouvelle-Calédonie a rendez-vous avec l'histoire
Rubrique/Thématique
Dossier : La Kanaky Nouvelle-Calédonie a rendez-vous avec l'histoire
Page 309-318
Résumé L'État français a pris pour habitude de brandir la Constitution comme une limite à ne pas dépasser. Or, la Constitution reflétant l'histoire politique d'un État, sa culture politique et juridique, les peuples de l'outre-mer ne se sentent pas toujours liés à cette vision du politique. Dès lors, le concept de "pays associé", inconnu dans le droit français, est fréquemment désigné comme une des solutions institutionnelles en Nouvelle-Calédonie. Dans la société éclatée calédonienne, le vouloir-vivre ensemble suppose un dialogue de l'homme avec lui-même porté par la tolérance, sans excès de ressentiment, vers un bricolage politique, autre mot donné à l'audace. Est-ce alors une solution ?
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The French state has grown accustomed to brandishing the Constitution as a boundary not to be exceeded. However, since the Constitution reflects the political history of a state, its political and legal culture, the peoples of the overseas do not always feel always connected to this vision of politics. Therefore, the concept of "associated country," unknown in French law, is frequently designated as one of the institutional solutions in New Caledonia. In New Caledonian society, the desire to live together presupposes a dialogue between man and himself, borne by tolerance, without an excessive degree of resentment, and towards a kind of makeshift politics, another term for audacity. Is this a solution?
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=JSO_147_0309 (accès réservé)